Sign In Forgot Password

M A Weekly Bulletin - PARACHAT KI TABO -21 SEPTEMBRE 2019/ 21 ELOUL 5779

09/20/2019 12:04:08 PM

Sep20

M.A. WEEKLY 
CHABBAT PARACHAT KI- TABO

SHABBAT TIMES
candle lighting 6:38 PM
chabbat morning :8:30   am
havdalla 7:39  pm

 

 

CHABBAT KI-TABO / 21 septembre 2019/ 21 Eloul 5779

 

PETIHAT HAHEKHAL : SELIM SASSON

 

Nous prions nos membres qui n’ont pas encore réglé leurs cotisations de le faire avant les fêtes

 

Nous prenons de réservations pour le diner dans la Soucca, le dimanche 13 octobre, un diner princier préparé par le traiteur La Marguerite. Les places sont limitées, faites vos réservations le plus tôt possible ; $ 50.00 par personne, $ 30.00 pour enfants de moins de 10 ans

 

Toute personne intéressée à être un de nos 3 Hatannim, est priée de me contacter. Simhat Torah tombe le mardi 22 octobre.

 

Mazal Tov à Nino et Ofira Saad et les familles Saad et Parienti pour la naissance d’un garçon; Mabrouk. Que la Brit Milah soit Bécha’a Tova.

 

Je vous rappelle que Albert Saad s’occupe des Kapparot avec les rabbins Marouani et Moryoussef ; Matan Basseter est un organisme qui aide les familles nécessiteuses . La date limite pour commender les Kapparot est le 4 octobre ; 514-962-1735 ou albertsaad@hotmail.com

 

Hazkara : David Edouard Ben Simha

 

Dans ce bulletin /In this issue

La Paracha en bref

How to prepare for Rosh Hashana

L’alliance avec Hashem

Different approaches to understand verses in the Torah

Nos priorités dans la vie

Quiz – Ki Tavo

Dictons juifs

Le sourire du Chabbat

 

PARACHAT KI TAVO EN BRE F :

Moïse enseigne au peuple : « Quand tu entreras sur la terre que D.ieu te donne en héritage éternel, que tu t’y installeras et que tu la cultiveras, tu apporteras les premiers fruits (bikourim) de tes vergers au Saint Temple, et tu déclareras ta gratitude pour tout ce que D.ieu a fait pour toi. »

La Paracha comprend aussi les lois relatives aux dîmes dues aux Lévites et aux pauvres. Elle détaille les instructions quant à la manière de prononcer les bénédictions et malédictions du haut du Mont Grizim et du Mont Ebal évoquées au début de la paracha de Reeh. Moïse rappelle aux Israélites qu’ils sont le peuple choisi par D.ieu et que, réciproquement, ils ont fait le choix de D.ieu.

La dernière partie de Ki Tavo contient des paroles d’avertissement. Après avoir énuméré les bénédictions par lesquelles D.ieu récompensera le peuple quand il accomplira les Commandements de la Torah, Moïse rapporte longuement les terribles conséquences de leur abandon : maladie, famine, pauvreté, exil.

Moïse conclut en déclarant qu’en ce jour, quarante ans après leur naissance en tant que peuple, les Israélites sont parvenus à avoir « un cœur pour savoir, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre ». (Chabad.org)

 

How to prepare for Rosh Hashana

 

The Shulchan Aruch discusses the proper way to prepare for the holidays. He writes that it is an obligation for every person to prepare the prayers prior to the holidays. This means going through the Mahzor in advance, reviewing the prayers and their meanings, so that on Rosh Hashana (and other days as well) one is more fluent or more comfortable in reading and understanding the prayers. Part of the reason for this is that we must remember that the prayers are not incantations. These are real words that we say when we speak to God. They are the words that our Chachamim chose for us to use in our communication with God. Saying them without understanding them would be like going to the queen of the Netherlands, having a special audience with her majesty, and reading an entire book of petitions to her in Dutch but having no idea what you are telling her or asking her. It seems pretty silly to do. Of course, we are not all fluent in Hebrew, and therefore preparing as much as we can, at the very least preparing the amida of shaharit and musaf (which are different than the standard ones).

Rosh Hashana basically has 2 requirements; we have to hear the Shofar (the main biblical requirement) and to pray the special Rosh Hashana amida. We should be preparing for the holiday but being ready for those 2 foci of Rosh Hashana. Wishing everyone a wonderful new year and wonderful holiday next week with meaningful and productive prayers.

 

 

 

L’ALLIANCE AVEC HACHEM

Moïse est sur le point de mourir avant l’entrée d’Israël sur sa terre. Israël n’aura plus de prophète de l’envergure de Moïse. Il faut donc renforcer l’alliance du vivant de Moïse. 2. L’alliance du Sinaï concernait la vie dans le désert, sous une direction miraculeuse. Il faut maintenant contracter une alliance avant l’entrée dans le Pays où l’existence se déroule selon les processus et lois naturels. 3. Les générations à venir auraient pu arguer que l’alliance contractée au Sinaï ne concernait que ceux qui avaient vécu l’esclavage d’Égypte et la délivrance miraculeuse accompagnée de signes et de prodiges. Ils étaient contraints d’écouter la parole divine afin de survivre. Mais nous, nous vivons sur notre terre, nous savons comment le monde libre fonctionne. Nous ne sommes plus tenus aux termes de cette alliance. C’est pour cela qu’Hachem contracte une alliance nouvelle afin qu’Israël accepte la Thora et les commandements sans les sons et la foudre qui caractérisèrent l’Événement du Sinaï.

 

 

 

Different approaches to understanding verses in the Torah – Arami Oved Avi

 

When we bring our first fruits to the Temple we are commanded to recite a few lines describing Jewish history in a nutshell. The historical declaration begins with the words: “arami oved avi.” It is a verse in the Torah that everyone must declare, yet its meaning is unclear. There have been many explanations to the basic meaning of these words given by different commentators throughout the ages. To start off one must try to simply understand each word on its own.

The first word, Arami means an Aramean, the third work avi, means my father, the middle word oved can have different meanings, and we don’t know who is the Aramean, who is our father, and how one tried to “oved” the other.

 

Rashi: When we read this passage in the haggada on Pesah, we use the explanation given by the midrash and accepted by Rashi; Lavan (arami) tried to kill (oved) Jacob (avi). In this reading the Aramean is Lavan and ‘my father’ refers to Jacob and oved means to kill. The problem with this explanation is that it does not fit the grammar of the verse and it does not fit the context, which is Jacob going down to Egypt. Others argue that it is possible to reconcile the grammar, and the context is a listing of the sufferings that Jacob went through.

Ibn Ezra gives a more literal explanation; Jacob (arami) my father (avi) was poor (oved) (a poor Aramean was my father). In this reading the Aramean and my father are both referring to Jacob (‘my father the Aramean’ as opposed to Rashi who read them as two different people) and oved means poor. The context here in this case is that Jacob had nothing and was close to perishing when he went down to Egypt and became a slave before God lifted his descendants out and made them prosperous. One problem with this explanation is that Jacob was not an Aramean.

Benno Yaakob agrees with Ibn Ezra and explains that it is possible that Aramean isn’t someone from Aram rather it simply denotes a shepherd.

.

 

Nos priorités dans la vie

Naomi est mariée avec un homme très occupé et ambitieux. Elle se plaint souvent qu’à cause de son emploi du temps surchargé, ils passent rarement du temps ensemble.

Un jour, Naomi téléphona à son mari pour lui dire qu’un client très important, qui avait tenté de le rencontrer sans succès depuis longtemps, avait appelé. Elle avait pris l’initiative de prendre un rendez-vous pour son mari avec lui ce soir-là à 20h dans l’élégant restaurant d’un hôtel du centre-ville.

Le mari de Naomi la remercia et lui assura qu’il modifierait son emploi du temps pour aller à ce rendez-vous.

Les bikourim nous enseignent à établir des priorités dans la vieÀ 19h45, le mari de Naomi se gare près de l’hôtel. À 19h55 il est assis dans un coin tranquille du restaurant, à une table discrète propice à la discussion. À 19h57, il a arrangé sa cravate et commandé des boissons pour lui-même et son client. Une minute avant l’heure du rendez-vous, il éteint son portable et vide son esprit de toutes les préoccupations de la journée, de sorte que rien ne le distraie.

Quelques instants plus tard, à sa grande stupéfaction, Naomi entre dans le restaurant, vêtue d’un ravissant tailleur. Il la regarde avancer résolument jusqu’à sa table et s’asseoir gracieusement en face de lui.

Son expression de perplexité se change brièvement en agacement puis en colère, mais s’arrête finalement sur un sentiment d’admiration lorsqu’il lui apparaît que sa femme est cet « important client qui a tenté de le rencontrer sans succès depuis longtemps ». Elle avait mis sur pied ce plan élaboré pour lui faire comprendre qu’elle n’était pas mois méritante de son temps et de son attention que n’importe quel client lucratif.

L’heure qu’ils passèrent ensemble, dans le coin tranquille de cet élégant hôtel, avec son portable éteint et tous ses autres rendez-vous annulés, fut productive et appréciable pour eux deux. À tel point que, désormais, Naomi n’aura plus besoin de recourir à de telles ruses pour que cela se reproduise de manière plus régulière...

 

Les bikourim nous enseignent à établir des priorités dans la vie. Dans la myriade de responsabilités du train-train quotidien, ils nous rappellent de donner la préséance – et à consacrer nos ressources les plus puissantes et les plus dynamiques – aux personnes et aux valeurs que nous chérissons le plus.

 

Ki Tavo Quiz

 

1) Q. How many Mitzvot are found in this week’s parasha, and what are they?

A. 1)There are 3 positive and 3 negative commandments and they are: 1)To recite the proper passage when bringing the Bikurim. 2)To declare that you have separated all the Ma’asrot and Terumot. 3-5)The Maaser Sheni may not be eaten by an Onen (Someone whose relative died but was not buried yet) or an impure person and one may only buy food and drink with Maaser Sheni money. 6)To follow the ways of Hashem and imitate His "attributes" (merciful, forgiving, etc.).

 

2) Q. How is a person supposed to designate his Bikurim?

A. When he sees the first fruit that has ripened on a tree, he should bind a piece of straw around it to mark it as a first fruit.

 

3) Q. Why must one bring his first fruits to the temple and recite the required passage.

A. Maimonides explains that the purpose of bringing the first fruits to the temple area is to teach man to be generous and limit his appetite by giving up his first income of the year.

The purpose of reciting the designated passage is to promote humility. When we are successful and prosperous we are at risk of haughtiness. By bringing the first income to God, and declaring our thanks and gratitude to Him, it reminds us that our financial success is not due solely to our own abilities but is also with the help of God. In addition, we recite passages that remind us where we came from. We are reminded that we were almost wiped out and then we became slaves, and only through the love and mercy of God for His people, are we able to live in a free and prosperous society.

 

 

 

 

Dictons juifs:

Nos vies sont façonnées par nos choix. D’abord, nous définissons nos choix. Ensuite, ce sont nos choix qui nous définissent. » – Anne Frank

 

Quiconque ne voit pas Dieu partout ne Le voit nulle part. » – Le Rabbi de Kotzk

 

Un Juif qui ne croit pas aux miracles n’est pas réaliste. » – David Ben Gourion

 

Il y a deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle. » – Albert Einstein

 

Lorsque nous ne sommes plus en mesure de changer une situation, nous sommes appelés à nous changer nous-mêmes. » – Viktor Frankl

 

Il ne t’incombe pas de finir ta tâche, mais tu n’es pas non plus libre de t’en désister. » – Maximes des Pères, 2:21 

 

La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » – Albert Einstein

 

Qui est l’homme sage ? Celui qui anticipe les conséquences. » – Talmud, Tamid, 32a

 

Ce n’est pas ce que tu as ou n’as pas qui te rend grand ou petit, mais ce que tu accomplis ou n’accomplis pas avec ce que tu as. » – Rav Samson Raphaël Hirsch

 


 

 

LE SOURIRE DU CHABBAT :

Vous avez l'air fatiguée, remarque une dame, en croisant l'une de ses voisines.
- En effet. Mon mari est souffrant et je dois le surveiller jour et nuit.
- Mais vous n'aviez pas pris une infirmière ?
- Si. C'est une fille superbe. C'est bien pour cela que je dois le surveiller

------------------------------------------------------------------------------------------

Le chef de police appelle Mr. Dupont :Avez-vous rapporté la disparition de votre femme

Oui, oui c’est moi Bien, on l’a retrouvée Le mari demande : Qu’est ce qu’elle a dit Rien, absolument rien Alors ce n’est pas ma femme

---------------------------------------------------------------------------------

Un banquier demande à son fils aîné :-

Pourquoi ne cherches-tu pas un travail ?-

Mais pour quoi faire ?-

Eh bien, pour gagner de l'argent!-

Pour quoi faire ?-

Tu pourras grossir ton compte en banque et le faire fructifier!-

Pour quoi faire ?

- Quand tu auras pris de l'âge, tu pourras profiter de ton capital et surtout ne plus travailler!-

Mais p'pa,, déjà Je ne travaille pas.!

-------------------------------------------------------------------------

The gift
Rebecca was the wealthy wife of a very successful businessman. One day, she decided to have her portrait painted as a gift to her husband. When she arrived at the artist’s studio for her first sitting, Rebecca immediately explained to him exactly what she wanted:
'You should paint me like I am. These little wrinkles, you put them on your canvas. The lines under my eyes, the flab on my arms, the turn in my nose, and the mole on my cheek, they all stay. BUT on my hands you put lots of rings with big diamonds and emeralds and bright jewels. Around my neck you put chains of gold and diamonds. Do you understand?'
The artist looked at Rebecca in earnest and asked why she should want such detail of real life in her physical appearance, but adorn herself with the phoney jewellery.
Rebecca replied: 'When I die, I know my husband will quickly re-marry. When he does, his new wife will go crazy looking for the jewels'.

---------------------------------------------------------------------

 

Sara was looking for a part time job and saw an add asking people to pick lemons in the field

She applied and when she showed her CV, the manager told her

You are over qualified for this position, I don’t understand why you are applying

So he asked her : Do you have experience in lemon picking

She said, You bet I do, 3 times divorced

 

 

CHABBAT CHALOM MAGHEN ABRAHAM

David Hasson

 

 

.

 

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-943-6779514-943-6779-943-6779. David Hasson-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Fri, November 22 2019 24 Cheshvan 5780