Sign In Forgot Password

M A Weekly Bulletin - CHABBAT CHEVII ET CHEMINI DE PESSAH

04/25/2019 10:52:37 AM

Apr25

M.A. WEEKLY CHABBAT  CHEVII ET CHEMINI DE                                        PESSAH 

e

 

 

 

 

 

 

 

CHEVII ET CHEMIN I CHEL PESSAH 7 ême et 8 ême jour de Pessah

Le 7ême jour est très important, c’est le grand miracle qui a sauvé Bné Ysrael , pourchassés par les Egyptiens et se trouvaient face à la mer . Hachem arrêta les eaux des 2 côtés pour permettre aux Hébreux de traverser la mer à sec.

Ce soir, jeudi, nous commençons Minha à 7 :00 pm, suivie de Arbit à Maghen Abraham

Je demande le Kahal à être présent ce soir et demain matin pour vivre cet évènement miraculeux

Horaires des prières : Jeudi soir, 7 :00 pm , Vendredi et Samedi matin à 8 :30 am

Vendredi soir et Samedi soir à 7 :00 pm avec la Spanish

FIN DE LA FÊTE À 8 :45 PM LE SAMEDI SOIR

NE PAS ACHETER OU CONSOMMER DU HAMESS AVANT CETTE HEURE

 

 

La traversée de la Mer Rouge

 

La sortie d'Egypte

 

 

La route réellement la plus courte des enfants d'Israël pour aller vers la Terre Promise aurait été de passer à travers le pays des Philistins. Cependant, D.ieu désirait donner à la nation juive nouvellement née l'occasion de rejeter les restes de l'influence égyptienne, et de se former dans les nouveaux chemins d'une vie sainte, par le moyen de la divine Torah, qui devait leur être donnée sur le mont Sinaï. D'ailleurs, le chemin le plus court vers la Terre Sainte, s'ils l'avaient pris, aurait entraîné le peuple dans une guerre avec les Philistins, et on pouvait douter si les enfants d'Israël qui venaient juste de sortir de siècles d'un esclavage continuel, seraient " assez forts pour se battre contre les hommes libres ; il se pourrait qu'ils décident de retourner en Égypte plutôt que de faire face à une guerre sanglante. C'est pourquoi D.ieu conduisit le peuple juif par un chemin de détour qui le mena à travers le désert jusqu'à la Mer Rouge.

Après trois jours, Pharaon fut averti de la marche des enfants d'Israël. La direction inattendue de leur route lui fit penser qu'ils étaient en train de se perdre dans le désert. Pharaon regretta alors de leur avoir permis de s'en aller.

Il mobilisa par conséquent son armée, et prit personnellement la tête de sa cavalerie d'élite et des chars de guerre, pour poursuivre ardemment ses anciens esclaves. Ils les atteignirent près du bord de la Mer Rouge et les poussèrent tout près de l'eau, s'efforçant d'arrêter leur fuite.

Une partie du peuple juif était prête à combattre les Égyptiens ; d'autres préféraient se noyer dans les flots de la mer plutôt que de risquer d'être battus et de devoir retourner en esclavage. Un troisième groupe de gens effrayés et faibles commencèrent à se plaindre contre Moïse, craignant qu'il ne les ait leurrés en les faisant sortir d'Égypte, où ils étaient en sécurité, pour les faire mourir dans le désert. « Est-ce faute de trouver des sépulcres en Égypte », s'exclamaient-t-ils, « que tu nous as conduits mourir dans le désert ? Pourquoi nous as-tu fait cela, de nous faire sortir d'Égypte ? N'est-ce pas ainsi que nous te parlions en Égypte, disant : « Laisse-nous tranquilles, que nous puissions servir les Égyptiens. Car nous préférons servir les Égyptiens que de mourir dans le désert. » Mais Moïse, calme et ferme dans un des, moments les plus critiques de son existence, dit : « Soyez sans crainte, restez silencieux, et voyez le salut du Seigneur, qu'il accomplira pour vous en ce jour : car si vous avez vu les Egyptiens en ce jour, vous ne les reverrez plus jamais. Le Seigneur combattra pour vous, et vous, tenez-vous tranquilles. »

Moïse fit avancer les Israélites jusqu'à ce qu'ils parviennent tout au bord de la Mer Rouge. La colonne de nuées changea alors de place ; car, reculant du front vers l'arrière de la foule des Hébreux, elle, se mit à planer entre les deux armées.

Alors, D.ieu s'adressa à Moïse : « Lève ton bâton, étends ta main vers la mer, et divise-la ; et les enfants d'Israël entreront dans la mer à pied sec. » Moïse fit ce que D.ieu lui ordonnait. Il leva son bâton et étendit sa main sur la mer ; un violent vent d'est se leva et souffla toute la nuit. Par cette tempête les eaux de la Mer Rouge furent divisées et se rassemblèrent en muraille de chaque côté, laissant un passage sec au milieu. Les Israélites marchèrent le long de ce chemin sec et sortirent sains et saufs bien loin de leurs poursuivants.

Les Égyptiens continuèrent leur poursuite, sans hésitation, dans la même voie. Mais les roues de leurs chars s'embourbèrent dans le lit de la mer, et glissèrent. Ils se trouvèrent incapables d'avancer ; et ils sentirent qu'une fois de plus ils avaient combattu en vain contre le Seigneur. Ils se détodétournèrent pour fuir, mais c'était trop tard ; car sur l'ordre de D.ieu, Moïse étendit son bâton, et les eaux reprirent leur cours habituel, se refermant sur les chars et les chevaux et les guerriers, sur toute l'armée de Pharaon. « Pas un d'entre eux ne subsista ».

Ainsi, D.ieu sauva les enfants d'Israël des Égyptiens en ce jour. Israël vit Sa grande puissance ; ils reconnurent D.ieu et crurent en Lui et en Son serviteur Moïse.

LA CHIRA DE MOCHÉ

 

Alors, Moïse et toute la communauté chantèrent ce Chant de Louanges à D.ieu pour leur délivrance miraculeuse :

1. Je chanterai le Seigneur car il est souverainement élevé;
Coursier et cavalier, Il les a lancés dans la mer.

2. Le Seigneur est ma force et mon chant,
Et il est devenu mon salut ;
Voilà mon D.ieu, et je le glorifierai ;
Le D.ieu de mon père, et je l'exalterai.

3. Le Seigneur est seigneur de guerre,
Le Seigneur est Son nom.

4. Les chars de Pharaon et son armée,
Il les a précipités dans la mer,
Et l'élite de ses capitaines se sont noyés dans la Mer Rouge.

5. L'abîme s'est fermé sur eux, ils sont tombés au fond du gouffre comme une pierre.

6. Ta droite, Seigneur, est glorieuse par la puissance,
Ta droite, Seigneur, écrase l'ennemi.

7. Et dans la grandeur de Ta majesté, Tu renverses ceux qui se sont dressés contre Toi ;
Tu déchaînes Ton courroux : il les consume comme du chaume.

8. Et au souffle de Tes narines les eaux s'amoncelèrent.
Les flots se dressèrent comme une digue ;
Les ondes se figèrent au sein de la mer.

9. L'ennemi disait :
« Je poursuivrai, j'atteindrai, je partagerai le butin.
Mon désir sera satisfait ; Je tirerai mon épée, ma main les exterminera. »

10. Tu as soufflé Ton vent, la mer les a engloutis.
Ils ont sombré comme du plomb au sein des eaux puissantes.

11. Qui est comme Toi, Seigneur parmi les puissants ?
Qui est comme Toi, paré de sainteté, Redoutable en louanges, faisant des merveilles ?

12. Tu as étendu Ta droite, la terre les a dévorés.

13. Tu as dans ton amour conduit le peuple que Tu as affranchi;
Tu l'as dirigé par Ta puissance vers Ta sainte demeure.

14. Les peuples l'ont entendu, ils tremblent ;
Un frisson s'empare des habitants de la Philistée.

15. Alors tremblèrent les chefs d'Edom ;
Les vaillants de Moab, un tremblement les saisit ;
Tous les habitants de Canaan sont consternés.

16. L'épouvante et la terreur s'emparent d'eux ;
La majesté de Ton bras les rend immobiles comme la pierre ;
Jusqu'à ce qu'ait passé Ton peuple, Seigneur,
Jusqu'à ce qu'ait passé le peuple que Tu as acquis.

17. Tu les emmènes et les installes sur la montagne de ton héritage.
L'endroit, Seigneur, que tu as fait pour y demeurer,
Le sanctuaire, Seigneur, que Tes mains ont établi.

18. Le Seigneur régnera à tout jamais.

Aussitôt le dernier mot du Chant terminé, Miriam saisit son tambourin, et suivie d'une multitude de femmes et de jeunes filles, partit en avant en procession, dansant et chantant, « Chantez le Seigneur, car Il est souverainement élevé ; coursier et cavalier Il les a lancés dans la mer. »

 

 

 

 

8th day Pessah on Shabbat

There are a few interesting features when the 7th day of Pessah is on Friday. In Israel the holiday ends at sunset Friday. This means that Israelis will be reading ParashatAhare Mot this coming Shabbat, while in America they will be reading the special Pessah reading for the 8th day, so they will not read Shemini until next week. We will be reading a different reading than each other all the way until August 2. On that Shabbat when Israel reads Masei, Diaspora Jews will double up and read Matot and Masei on the same Shabbat. This means that for the next 3 months starting with this one we will have a different parashathashavua than Israel. For those who read this in Israel I apologize in advance, but I will be following the diaspora schedule. Another interesting issue that comes up for Israelis is that Pessah ends the moment Shabbat starts. Actually, it ends about 20-40 minutes after Shabbat starts. Therefore, it is difficult (if not impossible) to obtain Hametz and they will have to eat Matza for an 8th day. However, Rabbi Ovadia Yosef had written a teshuva in the past that if they have hametz in the home that they sold to a non-Jew and they locked it up in a special closet and marked it and such, then they can eat from that Hametz on Shabbat. Even though one cannot buy back the Hametz on Shabbat, He explained that one can stipulate with the Goy at the sell that on Saturday after Pesah the Jew who is holding this hametz that the non-Jew owns, may eat from the non-Jews hametz and then simply pay him back for it. He therefore explained that the hametz is not muktze and also it is not considered stealing from the non-Jew to eat from it, and therefore he writes that Israelis can eat this hametz on Shabbat after the 7th day of Pesah. For diaspora Jews it is still Pesah and obviously they can’t eat hametz until Saturday night

 

 

Passover last days Torah reading Quiz

  1. Q. Why is the 7th day of Pessah different than all other days? A. The 7th day of Pesah is a special day in the holiday because traditionally, it is the day of the splitting of the sea and the completion of the Exodus from Egypt. They left Egypt on the first day of Pesach (15th Nissan). After three days they were supposed to return to Egypt. On the fourth day Pharaoh’s servants told him that they ran away and did not return. They chased after them on the fifth and sixth days, and the sea split on the seventh day of Pesach at daybreak. (This is why we wake up early on the seventh day of Pessah and have a special reading of the beautiful poetry in our Bible, in honor of the day.) When the sea closed, drowning the Egyptians, the Exodus which began on the first day of Pessah was complete and the threat of the Egyptians was finally gone. It is at this point that the people have a real belief in God and Moshe.

2) Q. How often do we read the portion for the 8th day of Passover? A. The portion read today is the same portion that is read on the last day of Sukkot (Shemini Atzeret) and Shavuot. It is not read in Israel on the holidays, as we only read it on the “added” day of the holiday outside of Israel.

 

3) Q. What does it mean that BneiYisrael left Egypt “Hamushim”?

A. According to Onkelos the P’shat (basic interpretation) is that they left fully armed with weapons. According to the Midrash, Hamushim means one-fifth. Only One-fifth of BneiYisrael left Egypt and the other four-fifth died during the plague of darkness.

4) Q. If all the Egyptians’ animals died during the plagues, where did they get horses for their chariots to chase after BneiYisrael? A. From those Egyptians who feared the word of Hashem and kept their animals inside during the plagues.

5) Q. Why did “fear seize the inhabitants of Pelashet”? (15:14) A. The Midrash teaches us that Efraim escaped from Egypt, before the time for the exodus had come. The inhabitants of Pelashet fought them and won. Therefore, they feared vengeance for this act.

6) Q. Which laws did the Jewish People receive at Marah? A. The Midrash teaches that three laws were given to the people at Marah: Shabbat, Red Heifer, and Judicial Laws. Other commentaries disagree, and state they simply received the concept of laws in general.

7) Q. Which miracle was greater, ‘splitting of the sea’ or the Mann? A. According to Ibn Ezra, the miracle of Mann was far greater than any of the other miracles that occurred, even the splitting of the sea since it remained with the Jewish People without fail for 40 years while the others were ‘one-time’ events.

8) Q. What was Moshe’s reward for taking the bones of Yosef with him out of Egypt? A. Moshe was the greatest man in BneiYisrael, and according to the midrash he personally took out Yosef’s bones. Hashem rewarded him MidaK’negedMida - measure for measure. When Moshe died, the greatest person should have taken care of his body, but since there was no one greater than him, Hashem took care of Moshe’s body

 

 

 

 

Yom HaShoah / יום השואה

Yom HaZikaronlaShoahve-laG'vurah (יום הזיכרון לשואה ולגבורה; "Holocaust and Heroism Remembrance Day"), known colloquially in Israel and abroad as Yom HaShoah (יום השואה) and in English as Holocaust Remembrance Day, or Holocaust Day, is observed as Israel's day of commemoration for the approximately six million Jews and five million others who perished in the Holocaust as a result of the actions carried out by Nazi Germany and its accessories, and for the Jewish resistance in that period. In Israel, it is a national memorial day and public holiday. It was inaugurated on 1953, anchored by a law signed by the Prime Minister of Israel David Ben-Gurion and the President of Israel Yitzhak Ben-Zvi. It is held on the 27th of Nisan (April/May), unless the 27th would be adjacent to Shabbat, in which case the date is shifted by a day.

Yom HaShoah begins at sundown on Wed, 01 May 2019.Observance at TBDJ on May 1st at 7:30 pm

PROVERBES:

La jalousie est une passion qu'on peut avoir, mais qu'on doit taire.

Ce n'est pas assez de dire un bon mot, il faut le répandre et le semer partout

Les hommes modestes font la douceur et le charme de la vie

Heureux celui qui, connaissant le prix d'une vie douce et tranquille, repose son cœur au milieu de sa famille.

L'on aime mieux ses petits-enfants que ses fils

À raconter ses maux, souvent on les soulage.

Si l'obstacle est trop haut, ne t'entête pas à vouloir le franchir, contourne-le.

Aider un seul ami dans la nécessité vaut mieux que cent bienfaits mal distribués.

 

Un bon métier vaut mieux que de tendre la main

Il ne faut pas se fier aux apparences : le tambour avec le bruit qu'il fait, n'est rempli de rien

 

 

THE HOLIDAY SMILE :

 

Sun or Moon

"Which is more important, the sun or the moon?" a citizen of Chelm asked the rabbi.
" What a silly question!" snapped the cleric. "The moon, of course! It shines at night when we really need it. But who needs the sun to shine when it is already broad daylight?"

 

And G-d Created Israel

On the sixth day, God turned to the Angels and said: "Today I am going to create a land called Israel, it will be a land of mountains full of snow, sparkly lakes, forests full of all kind of trees, high cliffs overlooking sandy beaches with an abundance of sea life."

God continued, "I shall make the land rich so to make the inhabitants prosper, I shall call these inhabitants Israeli, and they shall be known to the most people on earth." "But Lord, asked the Angels, don't you think you are being too generous to these Israeli's?"

"Not really, God replied, just wait and see the neighbors I am going to give them."

 

D

 

Dear G-D

Reuven the Post Office worker, at the main sorting office, finds an unstamped, poorly handwritten envelope, addressed to G-d. He opens it and discovers it is from an elderly lady, distressed because all her savings - $100 have been stolen.
She will be cold and hungry this Pesach without divine intervention.
He shares the letter with his fellow postal workers, who dig deep and come up with $96. They get it to her by special courier the same morning.
A week later, Reuven recognizes the same hand on another envelope. He opens it:
" Dear G-d, Thank you for the $100 for Pesach, which would have been so bleak otherwise.
P.S. It was four dollars short but that was probably those thievingworkers at the Post Office."

 

Have you got the time?

An old Jew and a young Jew are travelling on the train. The young Jew asks: "Excuse me, what time is it?" The old Jew does not answer.

"Excuse me, sir, what time is it?" The old Jew keeps silent. "Sir, I'm asking you what time is it. Why don't you answer?!" The old Jew says: "Son, the next stop is the last on this route. I don't know you, so you must be a stranger. If I answer you now, I'll have to invite you to my home. You're handsome, and I have a beautiful daughter. You will both fall in love and you will want to get married. Tell me, why would I need a son-in-law who can't even afford a watch

 

HAG SAMEAH ET JOYEUSE MIMOUNA

MAGHEN ABRAHAM

David Hasson

top

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-943-6779514-943-6779-943-6779. David Hasson-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Sun, July 21 2019 18 Tammuz 5779