Sign In Forgot Password

M A Weekly Bulletin - CHABBAT HOL HAMOED SOUCCOT

09/28/2018 02:07:11 PM

Sep28

M.A. WEEKLY 
Hol Hamoed Souccot / Chmini Atseret/Simhat Torah

SHABBAT TIMES
candle lighting 6:18 pm
chabbat morning :8:30  am
havdalla : 7:19 pm

 

 

CHABBAT HOL HAMOED SOUCCOT

SHMINI ATSERET ET SIMHAT TORAH

29 SEPTEMBRE 2018/ 20 TICHRÉ 5779

 

 

HORAIRES DES PRIÈRES

Dimanche soir : Minha / Arbit à 6 :15 pm (avec la Spanish)

Lundi matin à 8 :30 am / Machiv Harouah

Lundi soir : 6 :00 pm Minha/ Arbit - HAKAFOT

Mardi matin : Chahrit à 8 :30 am / HATANNIM et HAKAFOT et Séouda

Mardi soir : Minha/ Arbit à 6 :15 pm (avec la Spanish)

 

 

 

HOSHANA RABBAH:

Veillée avec la Spanish, le samedi soir de 9:30 pm à 1:00 am

Chahrit : 7 :00 am

 

A Simhat Torah, nous allons honorer nos 3 Hatannim :

Maurice Bijo : Hatan Méonah

Jonathan Tobianah : Hatan Torah

Charly Lawi : Hatan Bereshit

Mazal Tov aux Hatannim, et que cette Mitzvah leur apporte succès ,

Santé et bonheur

 

 

 

HOCHAANA RABBAH

C’est une coutume kabbaliste ancienne qui accorde au 7e jour de Soukot une grande importance.

Hoshana Raba veut dire « la grande Hoshana ».

Durant les sept premiers jours de la fête, au terme de l’office du matin, une procession s’organise autour d’un rouleau de la torah posé sur la Bima : toute la communauté, loulav en main, tourne au rythme de prières et d’hymnes appelés hosha’not. Le refrain Hosha‘na signifie « de grâce sauve-nous ».

Le 7ème jour de la fête est appelé Hosha‘na rabba « la grande Hoshana » car ce jour-là, on fait sept fois le tour de la Torah tandis que les hosha‘not sont multipliées. Le nombre de tours est fixé à sept, car Dieu aurait sept qualités selon 1 Ch 29,11 : la grandeur, la puissance, la gloire, l’autorité, la majesté, la royauté et la domination suprême.
La fête de
soukot est donc allée en crescendo jusqu’à ce 7e jour d’Hoshana Raba qui conclu Soukot.

En effet, le jour suivant, le 8e, appelé Shemini H’ag Haatseret, ou encore Simh’at Tora, n’est pas une partie de Soukot (on ne va plus dans la souka et on ne prend plus le loulav), mais bien une fête à part entière.

Les hosha’not viennent achever les prières commencées dès le moi de Eloul par les Selih’ot, puis Rosh Hashana et surtout Kippour. C’est pourquoi certains se vêtent de blanc à Hoshana Raba. Ce serait la fin de notre jugement.

Les saules frappés :

Le jour de Hosha‘na rabba, à la fin de l’office du matin, on frappe le sol avec des feuilles de saule. Ce rite symbolise le renouveau de la vie : la pluie va venir et les branches frappées et dénudées de leurs feuilles bourgeonneront au printemps. Au niveau spirituel, ce rite exprime le désir de sortir des fêtes d’automne dépouillé et purifié. C’est une mesure d’humilité et une réflexion sur notre devenir, comme ces feuilles de saule. Le saule symbolise par la forme de sa feuille, les yeux et la bouche qui nous font si souvent trébucher et c’est eux que nous frappons. Le saule symbolise le Juif sans mérite, ni étude, on le frappe et on le dépouille…

Une nuit d’étude :

Il existe une coutume kabbalistique ancienne d’étudier la nuit d’Hoshana Raba. Cette nuit, comme celle de Shavouot est considérée comme spéciale et propice à l’esprit. Chez les Hassidim c’é

tait le jour le plus secret, le plus important de l’année.

 

 

SHMINI ATSERET AND SIMHAT TORAH

At Shmini Atseret, an independent holiday from Sukkot, Hashem wants us to stay one extra day with him

 

This is analogous to a king who invited his sons to a feast for a number of days. When the time came for them to leave, he said: “My sons! Please stay with me one more day)

 

At Simhat Torah, we conclude the reading of the Torah by reading the last Parasha of Vezot Haberacha and start all over again with the reading of Parashat Bereshit

All this is done with the help of our 3 Hatannim: Hatan Méonah, Hatan Torah and Hatan Bereshit, and in the most joyous day of the Jewish calendar

 

 

LA PRIÈRE POUR LA PLUIE ; machiv harouah ou morid haguechem

L'office de Moussaf de Chemini Atseret commence par une prière spéciale pour la pluie : Tefilat haGuéchem. A partir de cette époque de l'année, pendant tout l'hiver et jusqu'au premier jour de Pessa'h, nous intercalons dans la Amidah (dans la deuxième bénédiction appelée Guevourot ou « actes puissants ») les mots « Machiv haroua'h oumorid haguéchem », glorifiant D.ieu « qui fait souffler le vent et tomber la pluie ». Le premier jour de Pessa'h, nous récitons une prière analogue pour la rosée : Tefilat Tal. A partir du premier jour de Pâque, pendant tout l'été, les mots Machiv haroua'h etc. sont supprimés et remplacés par les mots « Morid hatal » – « qui fait venir la rosée ».

La prière pour la pluie récitée le jour de Chemini Atseret est impressionnante (comme la prière pour la rosée récitée à Pessa'h). L’officiant est vêtu de blanc et récite la prière d'un air qui nous rappelle les Jours Solennels de Roch Hachana et Yom Kippour

La raison d'être de ces prières spéciales est facile à comprendre : les mois d'hiver en Terre Sainte sont la saison des pluies et la vie de ce pays en dépend. Si les pluies tombent à temps et en quantité suffisante, la terre produira du blé et des fruits, mais dans le cas contraire, le pays sera exposé à la famine, ce qu’à D.ieu ne plaise.

Pendant l'été, il ne pleut jamais. Pendant ces mois d'été, le sol se dessécherait complètement et le pays se changerait en désert si ce n'était la rosée qui tombant pendant la nuit, mouille légèrement le sol en brillant comme des perles aux premiers rayons du soleil.

La pluie en hiver et la rosée en été sont d'une importance vitale pour la vie du pays. Et puisque nous, Juifs, reconnaissons que D.ieu est le Maître de l'univers, que c'est Lui qui dirige les vents et les nuages et qui fait pleuvoir, nous nous adressons à Lui, hiver comme été, pour lui demander respectivement la pluie et la rosée. Nous demandons la pluie (guéchem) à Chemini Atseret, au début de la saison d'hiver et à Pessa’h, qui est le commencement de l'été, nous prions que D.ieu nous donne la rosée (taL)

 

 

 

 

Quiz on SIMHAT TORAH

What is the only tribe not blessed by Moshe before his death?

  1. The only tribe Moshe did not bless before he died was the tribe of Shimon. The tribes are almost always mentioned in a group of 12. Since there are more than 12 tribes this is accomplished in different ways. Either Levi is left out as he is special, or efraim and menashe are joined together as just one tribe of Yosef, or we leave out Shimon, who never received their own portion of land in Israel and was sort of fused with Yehuda.

 

2. What is the Haftara that is read on Simchat Torah?

a. We today all seem to read the first chapter of Yehoshua, which is a continuation of the end of the book of Devarim which we read on Simchat Torah. The Gemara however records that the proper haftara for the day is “Va’yamod Shelomo” from Chapter 8 of I Kings, which describes King Solomon blessing the people on Sukkot. That would be more appropriate for the holiday, but the custom seems to have evolved to reading Yehoshua, which is appropriate for finishing the Torah on this day.

 

3. What is the least studied Parasha in the Torah?

a. It seems to me that V’zot Haberacha is the least studied. It is never the parasha of Shabbat and is only read on Simchat Torah. It is therefore often neglected. When we do “shenaim Mikra” read the text of each Parasha twice with its translation once, we usually do that every week, but V’zot Haberacha does not have a week so some might forget to do it. Those who read Hok Leyisrael every week, may also not get the chance to do the whole V’zot Haberacha (unless they do it over sukkot). In addition, the beginning of the parasha is poetic and very difficult to understand. This year I suggest trying to understand the entire parasha, which begins with a beautiful blessing from Moshe to each tribe and end with the culmination of Moshe’s career and the completion of the journey of Abraham and his descendants to settling in the Promised Land.

 

 

 

 

PROVERBES:

Qui paye d'avance est toujours mal servi

Qui dérobe peu est un voleur ; qui vole beaucoup est un baron.

Dieu donne les noix, mais il ne les casse pas

Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire : Dieu la voit

Si Dieu ferme une porte, il ouvre aussitôt une fenêtre

Qui ment une fois, ment toujours

La beauté est dans l'œil de celui qui regarde.

Parle peu mais parle bien, et l'on te tiendra pour quelqu'un

Qui travaille dur en sa jeunesse en tirera profit en sa vieillesse.

Les lèvres ont beau sourire, le coeur sait la blessure qu'il porte

 

 

 

LE SOURIRE DU CHABBAT

Sur une petite île perdue au milieu de l'océan, un homme barbu agite désespérément les bras en direction d'un bateau. Un passager demande au capitaine :
- Qui est-ce ?
- Aucune idée. On passe tous les ans devant son île et à chaque fois ça le rend fou !

 

La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts" (G. Clemenceau)

 

- Chef, chef ! Il y a eu un vol cette nuit au supermarché ! On a volé 2000 cartouches de cigarettes et 1500 laitues !
- Bien, et vous avez des soupçons ?
- Ben ouais, on recherche un lapin qui tousse !

 

HAG SAMÉYAH DE MAGHEN ABRAHAM

David Hasson

 

 

 

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-943-6779514-943-6779-943-6779. David Hasson-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Mon, December 17 2018 9 Tevet 5779