Sign In Forgot Password

M A Weekly - PARACHAT KI TETSE 21 AOÛT 2021 13 ELOUL 5781

08/19/2021 05:45:50 PM

Aug19

M.A. WEEKLY

SHABBAT TIMES                   THIS WEEK

Friday Night
Candle Lighting: 7:34 PM

 

Shabbat Day
Shaharit - Minyan: 9:00 aM
Havdalah (end of shabbat): 8:39pM

 

MAZAL TOV!!!
To Judy Sarkadi Tobianah
on her Birthday

 

MAZAL TOV!!!
To Mordechai-Joshua Hadid 

on his Birthday

 

CONDOLENCES
To the Lawi Family
on the passing of

GAMALO LAWI z'L

 

CONDOLENCES
To the Joseph Family
on the passing of

RABBI HOWARD JOSEPH z'L

   

 

 

 

 

 

 

 

 

        PARACHAT KI TETSE

21 AOÛT 2021 / 13 ELOUL 5781

 

A l’approche des Yamim Noraim, Nous avons mis nos différends de côté et travaillons ensemble pour le bien être de Maghen Abraham

La semaine passée, le bulletin était à  fait à l’improviste en vitesse et sans révision,

 ce qui a occasionné des erreurs.  . Prière d’accepter nos excuses  

Mazal Tov à Dody et David Hasson pour la Bar Mitzvah de leur petit-fils Yonatan 

Mazal Tov à Muriel et Maurice Bijo pour la naissance d’une fille 


 

                       Bon  anniversaire à Maurice Hazan 

 

Rappel : Le BBQ annuel le dimanche 22 août au parc Mackenzie

 

Rappel: Les grandes fêtes sont dans 3 semaines ; veuillez vous enregistrer

Et payer la cotisation annuelle. Merci

 

Hazkara : Moshé Harari, père de Viviane Mosseri

 
La Paracha de la semaine, Ki Tetsé comprend 74 Mitzvot ou commandements, des Mitzvot qui couvrent toutes les composantes de la civilité , des lois sociales, civiles, justice, de famille, commerciales, compassion, etc… C’est une Paracha que j’affectionne particulièrement, car c’est la Paracha de ma Bar Mitzvah.-- David Hasson
 
 
 
 
LA PARACHA EN BREF
 
Soixante-quatorze des 613 commandements de la Torah (les mitsvot) sont contenus dans la paracha de Ki Tetsé. Parmi eux les lois relatives à la belle captive, au droit d’aînesse relativement à l’héritage, à l’enfant rebelle, à l’enterrement et la dignité des morts, à la préservation et à la restitution du bien perdu d’autrui, au renvoi de la mère des oisillons avant de prendre ses petits, l’obligation d’ériger une barrière protectrice sur le toit de sa maison…
Sont aussi rapportés la procédure d’instruction et la sanction de l’adultère ; celles concernant le viol ou la séduction d’une jeune fille non mariée et d’un mari qui accuse injustement son épouse d’infidélité.
La paracha Ki Tetsé inclut encore les lois gouvernant la pureté du camp militaire ; l’interdiction de rendre à son maître l’esclave qui s’est enfui ; le devoir de payer le travailleur à son heure et de permettre à quiconque travaille pour soi – homme ou bête – de manger des produits qu’il récolte ; la façon de traiter un débiteur et l’interdiction de percevoir des intérêts pour un prêt ; les lois du divorce (desquelles dérivent de nombreuses lois du mariage) ; la procédure du yiboum (le « lévirat ») d’une femme sans enfant épousant le frère de son défunt mari et celle de la ‘halitsah, par laquelle cette obligation est levée ; le devoir de laisser dans le champ la gerbe oubliée pendant la moisson, de ne pas récolter les jeunes raisins, ni tous les fruits de l’olivier afin que l’étranger, la veuve et l’orphelin puissent s’en saisir.
Ki Tetsé s’achève par l'injonction de se souvenir « de ce que t’a fait Amalek sur le chemin, à votre sortie d’Égypte ».
(Chabad,org)
 
 
 
 
 
 
Thoughts on Parashat Ki Tetse from

 

Mayer Sasson

 
Disobedient Sons
 
"If a man has a son who is disobedient and rebellious, he will not listen to the voice of his father and to the voice of his mother….." (21,18)
 
Disobedient sons
 
The Kli Yakar writes that with the laws of the disobedient and rebellious son G-d wanted to teach us not to depend on the fact that we are called sons of G-d and that He will certainly give in to us even if we haven't behaved properly, for we are His sons. We should know well that if we do not improve our ways by total repentance, G-d forbid, He can judge us as disobedient sons, in all that it implies.
As he wrote in his holy words: From the simple meaning of the Parsha (on the disobedient and rebellious son) we can learn a wonderful moral for all of Israel who are called sons of G-d. It's possible that they would depend on their being sons and say – since we are His sons, He certainly will not look at our sins and He will have mercy on us like a father has mercy on his sons and He will let things go like a father does for his sons; and this is what Moshe said, "His sons – that is their blemish" – i.e. the fact that G-d calls Israel His sons is their blemish, for they depended on that and sinned on many transgressions and depended on their Father that He would not treat them with the Trait of Judgment. Therefore the Torah writes the portion about the disobedient and rebellious son that he is sentenced to death and thereby all of Israel will hear about this and fear Him, for even in the Jewish Court on Earth a man must give his son in to the Court, and so it is in the Court in Heaven as well.
 
From here we must learn that the fact that G-d chose to note the ruling of the disobedient and rebellious son in the Parsha of Ki Tetze- which is always read in the month of Elul, the month of repentance – is for us not to depend on the fact that we are called sons of G-d and therefore think that even if we do not make efforts to repent properly G-d will have mercy on us like a father has mercy on his son and will judge as meritoriously in the Judgment of Rosh Hashanah ; rather, we must strengthen ourselves and be aroused to repent in order to correct all that we did wrong during the year.
 
Shabbat Shalom!!
 
 
Liste des commandements de la Paracha
 
La Torah comporte, selon la tradition rabbinique, 613 prescriptions. Différents sages ont tenté d'en établir un relevé dans le texte biblique.
Selon l'un de ces computs les plus célèbres, le Sefer HaHinoukh, la parashat Ki Tetze comporte 27 prescriptions positives et 47 négatives :
  • Il faut observer les prescriptions relatives à la femme captive (Dt 21,11.)
  • Il est interdit de vendre la captive en esclavage (Dt 21,14.)
  • Il est interdit d'en faire son esclave après avoir eu des relations avec elle (Dt 21,14.)
  • ) Il est interdit de retarder la sépulture d'un mort au lendemain (Dt 21,23.)
  • Il est obligatoire de restituer un objet perdu à son propriétaire (Dt 22,1.)
  • Il est interdit de se détourner d'un objet perdu par le frère, c'est-à-dire le prochain (Dt 22,3.)
  • Il est interdit de laisser la bête de son prochain ployer sous une charge excessive (Dt 22,4.)
  • Il est obligatoire de relever une charge pour un prochain (Dt 22,4.)
  • Il est interdit aux femmes de porter des vêtements d'homme (Dt 22,5.)
  • Il est interdit aux hommes de porter des vêtements de femme (Dt 22,5.)
  • Il est interdit de prendre la mère des oiseaux avec la couvée (Dt 22,6.)
  • Il est obligatoire de renvoyer la mère lorsqu'on trouve un nid d'oiseau (Dt 22,7.)
  • Il est obligatoire de construire un parapet (Dt 22,8.)
  • Il est interdit de laisser traîner une pierre d'achoppement (Dt 22,8.)
  • Il est interdit d'ensemencer un vignoble de graines hétérogènes (Dt 22,9.)
  • Il est interdit de consommer les produits hétérogènes plantées dans un vignoble (Dt 22,9.)
  • Il est interdit de faire travailler à la même charrue deux types d'animaux différents, comme un âne et un bœuf (Dt 22,10.)
  • Il est interdit de porter un tissu de laine et lin mélangés (Dt 22,11.)
  • On ne peut acquérir une femme que par consécration (Dt 22,13.)
  • Le mari calomniant sa femme doit rester toute sa vie avec elle, qu'il a faussement accusée (Dt 22,19.)
  • Il est interdit au calomniateur de répudier ou divorcer de sa femme (Dt 22,19.)
  • )Il est interdit aux juges de punir celui qui a péché sous la contrainte (Dt 22,26.)
  • Celui qui viole une fille vierge a pour obligation de l'épouser si elle le souhaite, et de payer un dédommagement à son père (Dt 22,29.)
  • Celui qui a été contraint à épouser une femme qu'il avait violée ne peut la répudier (Dt 22,29.)
  • Il est interdit à un mamzer d'épouser une fille d'Israël (Dt 23,3.)
  • Il est interdit à un Amomnite ou un Moabite d'épouser une fille d'Israël (Dt 23,4.)
  • Il est interdit d'entretenir des relations pacifiques avec les peuples de Moab ou Ammon (Dt 23,7.)
  • Il est interdit d'exclure un Iduméen converti à la foi d'Israël à la troisième génération de l'assemblée d'Israël, c'est-à-dire de l'empêcher d'épouser une fille d'Israël (Dt 23,8-9.)
  • La même interdiction s'applique pour un Égyptien converti depuis 3 générations (Dt 23,8-9.)
  • Il est interdit à une personne rituellement impure de pénétrer dans le camp des Lévites (Dt 23,11.)
  • Il faut réserver un endroit d'aisance en dehors du camp (Dt 23,13.)
  • Il faut préparer une bêche dans l'équipement du guerrier lorsqu'il souhaitera vaquer à ses besoins (Dt 23,14.)
  • Il est interdit de restituer à son maître un esclave qui a fui vers la terre d'Israël pour se réfugier de son maître étranger (Dt 23,16.)
  • Il est interdit d'opprimer un esclave qui est venu se réfugier en terre d'Israël (Dt 23,17.)
  • Il est interdit d'avoir des relations intimes avec une femme sans ketouba ni kiddoushin (Dt 23,18.)
  • Il est interdit d'offrir au sanctuaire le salaire d'une prostituée ou la contrevaleur de la vente d'un chien (Dt 23,19.)
  • Il est interdit de prêter à usure à un enfant d'Israël (Dt 23,20.)
  • Il est obligatoire, lorsqu'on prête à un Gentil, de le faire avec un intérêt (Dt 23,21.)
  • Il est interdit de tarder dans l'accomplissement d'un vœu (Dt 23,22.)
  • Il est obligatoire d'accomplir la parole sortie de ses lèvres (Dt 23,24.)
  • Il est obligatoire d'accorder au salarié le droit de consommer les produits dont il s'occupe au cours de sa période d'emploi (Dt 23,25.)
  • Il est interdit à l'ouvrier de consommer plus que de raison (Dt 23,25.)
  • Il est obligatoire de remplir un acte écrit de divorce pour pouvoir répudier sa femme (Dt 24,1.)
  • Un homme ne peut reprendre sa femme divorcée après qu'elle s'est mariée à quelqu'un d'autre (Dt 24,4.)
  • Il est interdit de demander au jeune marié de quitter sa femme pour un engagement communal ou militaire pendant un an, et lui ne peut non plus le faire (Dt 24,5.)
  • Le jeune marié, celui qui a construit une nouvelle maison ou planté un vignoble doivent en jouir pendant un an (Dt 24,5.)
  • Il est interdit de prendre en gage des ustensiles nécessaires pour la préparation de nourriture (Dt 24,6.)
  • Le metzora ne peut arracher les signes de son impureté (Dt 24,8.)
  • Il est interdit au créditeur de saisir par la force le gage d'un débiteur en difficulté (Dt 24,10.)
  • Il est interdit au créditeur de retenir le gage au moment où le débiteur en a besoin (Dt 24,12.)
  • Il est obligatoire de restituer un gage au débiteur à l'heure où il en a besoin(Dt 24,13.)
  • Il est obligatoire de payer les salaires de l'ouvrier le jour de son travail (Dt 24,15.)
  • Il est interdit aux parents de l'une des parties d'un procès de témoigner (Dt 24,16.)
  • Il est interdit à un juge de fausser le droit de l'étranger et de l'orphelin (Dt 24,17.)
  • Il est interdit de saisir le gage d'une veuve (Dt 24,17.)
  • Les gerbes oubliées dans le champ doivent être laissées aux indigents (Dt 24,19.)
  • Il est interdit de reprendre la gerbe oubliée (Dt 24,19.)
  • Les tribunaux doivent procéder à la flagellation des transgresseurs (Dt 25,2.)
  • Il est interdit de museler une bête pendant qu'elle foule le grain (Dt 25,4.)
  • La veuve d'un mari mort sans descendance ne peut se remarier tant que ses liens avec son beau-frère n'ont pas été répudiés (Dt 25,5.)
  • Il est obligatoire d'épouser la veuve d'un frère mort sans descendance (Dt 25,5.)
  • Il est obligatoire, si l'on ne souhaite pas se soumettre à l'obligation du mariage lévirat, de libérer la veuve par la cérémonie du déchaussement (Dt 25,9.)
  • Il est obligatoire porter secours à une personne poursuivie par un tueur, fût-ce en prenant la vie de l'agresseur (Dt 25,12.)
  • Il est interdit d'éprouver de la pitié pour cet agresseur (Dt 25,12.)
  • Il est interdit de posséder dans la maison des poids et balances faussés ou défectueux, même si l'on ne s'en sert pas (Dt 25,13.)
  • Il faut se rappeler ce qu'Amalek fit aux enfants d'Israël dans le désert (Dt 25,17.)
  • Il faut effacer la descendance d'Amalek (Dt 25,19.)
  • Il est interdit d'oublier ce qu'a fait Amalek (Dt 25,19.)
  • (Torah box)

 
 
 
 
Édifier une maison juive
כִּי תִבְנֶה בַּיִת חָדָשׁ וְעָשִׂיתָ מַעֲקֶה לְגַגֶּךָ וגו': (דברים כב:ח)
[Moïse dit au peuple juif :] « Lorsque tu construiras une nouvelle maison, tu feras une balustrade autour de ton toit. » Deutéronome 22,8
Cette loi peut être interprétée comme s’appliquant à de nouveaux mariés sur le point d’entreprendre le passionnant défi de construire un foyer. La Torah avise ici les nouveaux conjoints qu’ils sont sur le point de commencer une nouvelle phase de leur vie, avec des responsabilités et des tâches qu’ils n’ont jusqu’alors jamais affrontées. Cette nouvelle et plus intense perception de la vie au sein du monde matériel constitue une « chute » au regard des vies de célibataires qui étaient auparavant les leurs. Ils sont ainsi susceptibles de régresser au plan de leur précédent degré spirituel s’ils ne prennent pas quelques dispositions préventives.
Aussi doivent-ils « établir une balustrade », autrement dit, de nouveaux garde-fous d’ordre spirituel dans l’observance des commandements de la Torah et ne pas compter uniquement sur ceux qui étaient les leurs auparavant. Maintenir et intensifier leur étude de la Torah et leur observance de ses commandements feront en sorte que l’euphorie du jour de leur mariage se prolongera durant leur vie maritale.1
 
 
 
 
 
Pop Quiz:
         Where in the Torah does it say to blow a shofar on Rosh Hashana, or to hear a shofar blown on Rosh Hashana?
         Answer: It does not say that anywhere in the Torah.  The Torah only says to hear certain sound - a Teruah, but does not state what instrument to use (i.e. a trumpet or a shofar).  The Torah does say to blow a Shofar on the Yovel and the rabbis explain that the tradition (Al Pi Hashemua) is that the same should apply to Rosh Hashana. Therefore, every year on Rosh Hashana we blow a shofar, using the same instrument used on the Yovel. Interestingly, in the Temple, on Rosh Hashana, when they would blow the Shofar, they would simultaneously blow trumpets as well, but the Shofar would be the main sound. 
 
 
 
 
 
Being honest in judgment
 
         In this Parasha, we also read that we may not alter the judgment of a ger (convert/resident alien) or orphan.  We were already commanded to be honest in judgment, and the Torah here understands that a judge might feel bad for the orphan and lean in his favor, or on the flip side think that the orphan has no one to protect him and fight for him so he can lean in the other parties favor without consequence. Either way, we are not allowed to rationalize to ourselves why we are showing favoritism in the judgment.  Of course I am honest, but this poor man can use my help. The Torah does not allow us to do that.  Similarly, in the beginning of the Parasha we are commanded to execute someone who deserves execution. Even though we are commanded to for example execute a murderer, the Torah repeats here the command to follow through on the execution. We might be uncomfortable with it and rationalize to ourselves that there is no benefit in executing this person, but the Torah commands that we must follow the law and if the proper bet din found the person guilty and liable to execution we must follow through.
 
         No one is perfect.  There is not one person in this world that has not done something bad in their life just like there is not one person that has never done something good in their life. In this very parasha we are commanded not to harass the Egyptian. Even towards the evil Egyptian empire that enslaved us for hundreds of years we are commanded to recognize the good they did once upon a time (even if it was not a completely selfless act) by hosting us in their land.  The Torah is not asking us to be perfect; it is asking us to be honest with ourselves about who we are.   To help us with that sometimes very difficult task, the Torah adds some mitzvot that are geared toward keeping us away from using rationalizations that make us feel like we are something else than we really are.  We are currently in the month of Elul with Rosh Hashana and Kippur rapidly approaching. Although it is a time of self-reflection and self-critique, it is also the time of extreme rationalization and attempt to kosher what we have done and haven’t done over the past year.  It is the time that we can feel very good about ourselves because we donated so much money in front of our friends, and we squeezed our eyes really tightly closed during the shofar maybe even shook our fist in the air in fervor. All these things are nice, but what they really do is make ourselves feel like we are improving ourselves even when we are not. What we should be doing is simply reminding ourselves of our priorities and being honest with what changes we can truly make this year toward reaching our goals.  We may know we can’t reach all our goals of who we want to be in this coming year, but we can at least be honest about it and try our very best, admitting both when we are successful and when we are not.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PERLES DE TORAH (aish.fr)
 
La Paracha de Ki Tetsei énonce une loi intéressante concernant les droits du travail: lorsqu'un ouvrier fait la cueillette des fraises par exemple, il aura le droit d'en manger autant qu'il le désire pendant ses heures de travail. La Torah reconnait qu'il est cruel de refuser à un ouvrier le droit de se nourrir lorsque son travail implique un accès à de la nourriture. 
Et en partant du même raisonnement, la Torah interdit également de museler un animal pendant le labourage. 
Mais il existe aussi d'autres ramifications à cette loi: par exemple la Torah interdira de servir ses invités, pour ensuite retarder le début du repas. Imaginez vous en train de servir un poulet succulent a l'occasion d'un repas de fête… et ensuite faire patienter tout le monde une vingtaine de minutes, juste le temps d'un petit discours! 
Et cette loi s'applique à de nombreuses situations. Citons par exemple le problème de l'alimentation dans l'élevage industriel. L'un des grands décisionnaires du vingtième siècle, le Rav Moché Feinstein, a interdit l'alimentation du bétail par des produits chimiques. Ces produits remplacent complètement l'alimentation classique. Privant ainsi l'animal de tous plaisirs gustatifs. 
Le Tout-Puissant nous a donné un monde plein de plaisirs et d'aliments délicieux. Le Talmud nous enseigne d'ailleurs qu'une des premières questions que l'on nous posera à notre arrivée dans le monde future sera la suivante: " As tu gouté à toutes les différentes espèces de fruits"? Si D. nous donne l'accès à une telle variété de fruits, c'est qu'il veut que l'on en profite. Le judaïsme prône le plaisir et non pas l'abnégation. Mais à une condition: c'est que nous sachions témoigner notre appréciation de tout ce qu'Il nous a donné.
 
 



 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ki Tetse Summary     

This week's parasha contains many Laws. Most of these laws concern dealings between people. Many of them are very basic laws requiring all Jews to treat each other as brothers.  Hashem set up many laws with the intention that all Jews will love each other, act civilly, and treat each other with the utmost respect, helping each other whenever possible. Some examples are the laws prohibiting slander, charging interest when someone needs a loan, embarrassing one another, giving gifts to the poor, timely payment of workers, and consideration for orphans and widows. There are also some laws about how we must treat animals.  They too are creations of Hashem, and treating them with care will also condition us to treat each other properly.  Some examples are: having to chase the mother bird away before taking her eggs, not plowing with two types of animals at the same time, and not muzzling one's animal when it is working in the fields. 

         The parasha concludes with the laws of remembering what Amalek did to our forefathers, and the Jewish people's collective obligation to utterly destroy them for what they have done.  This conclusion once again is partly an attempt to bring all Jews together reminding them of their common ancestry.

         There are many more important laws in this week's Parasha, most of them still applying today to all Jewish men and women in all countries all over the world. Summary and quiz by Rabbi Henry Hasson)      

 

Ki Tetse Quiz

1) Q. When is a mixture of wool and linen in a garment permitted?

     A. Wool Tzitzit on a linen garment.

2) Q. Although the Egyptians enslaved the Jewish People, the Torah allows marriage with their third-generation converts.  Why?

     A.  The midrash teaches that it is because they were host to Yaakob and his family during a time of famine.  The lesson is to repay those that were kind to us, even if they have harmed us as well.

3) Q. Why is it worse to cause somebody to sin than to kill him?

    A. Murder removes the victim from this world, whereas leading another person to sin causes the victim to lose his share in the World-to-Come.

4) Q. If a person lends money to his fellow Jew and takes interest, how many commandments has he transgressed?

    A. Three, two negative commandments and one positive commandment.

5) Q. What is the groom's obligation to his bride during their first year of marriage?  

    A. During their first year of marriage a groom has an obligation to make his bride happy.  (after the 1st year… optional?)

6)  Q. In 24:16 it states that fathers shall not be put to death on account of their sons and vice versa, rather every person shall be put to death for his own sin.  Doesn’t this verse directly contradict the verse in the Decalogue (ten commandments) that states that god will remember the sins of the fathers for 3 and 4 generations (Shemot 20:5)?

     A.  There are two main explanations given to this question.  The first group including Ibn Ezra and Rashbam explain that a court may not punish a father for crimes committed by his son and vice versa; however God knows all and will punish a father for the crimes of his son if he is partly responsible (i.e. he did not teach him correctly).   This is a more literal explanation and is supported by several verses in the books of Kings and Chronicles where this verse is used to prevent the execution of sons because of the deeds of their fathers. The second group of commentators including Rashi quoting the Gemara and the sefer Hinuch explain that, fathers shall not be put to death because of the testimony of their sons.  The verse is therefore teaching us that a person may not testify against or on behalf of a family member. 

 

PROVERBS WITH MEANINGS

 

 Many hands make light work

When many people work together to accomplish a difficult task, it doesn’t seem so difficult. That is the general meaning of this proverb. In other words, if people work together, the work is easier and is completed more quickly.

2. Strike while the iron is hot

This proverb means that you should take advantage of a favourable situation before it changes.

3. Honesty is the best policy

It is best to always be honest and tell the truth. By doing so, you will win the trust and respect of others.

4. The grass is always greener on the other side of the fence

Other people’s lives always seem better, happier, and more successful than yours, even if your life is going well.

It is better to do something late than not do it at all.

8. Don’t bite the hand that feeds you

Don’t treat badly the person or people on whom you depend or who take care of you in some way.

9. Rome wasn’t built in a day

Time is needed to do great or important things.

10. Actions speak louder than words

A person’s true character can be seen by what he does, not by what he says. A person can talk as much as he wants, but he may not actually do anything to back up his words.

11. It’s no use crying over spilt milk

Don’t waste time crying or complaining about something bad that has happened that cannot be changed

12. Still waters run deep

This is said about a person who tends to be quiet and does not say much. Such a person often has a “deep,” interesting personality.

13. Curiosity killed the cat

You could be harmed by being too curious about or too interested in something that doesn’t concern you.





 

THE SHABBAT SMILE




 

Sadie has a problem so she goes to see the very wise Rabbi Levy. She asks him, "Two members of our shul, Bernard Himmelfarb and Jacob Gold, are both in love with me, Rabbi and I don't know which one to choose. Who will be the lucky man?"

 

Rabbi Levy replies, "Jacob will marry you, Sadie, but Bernard will be the lucky man."

 

Tashlich

submitted by: Mitch

On the Jewish New Year, Rosh Hashana, there is a ceremony called Tashlich. Jews traditionally go to a body of water to pray and throw bread crumbs into the water. Symbolically, the fish devour their sins.

 

Occasionally, people ask what kind of bread crumbs should be thrown. Here are suggestions for breads which may be most appropriate for specific sins and misbehaviors:

 

For ordinary sins: White Bread

 

For particularly dark sins: Pumpernickel

 

For complex sins: Multi-Grain

 

For twisted sins: Pretzels

 

For tasteless sins: Rice Cakes

 

For sins of indecision: Waffles For sins committed in haste: Matzoh

 

For sins of chutzpah: Fresh Bread

 

For substance abuse: Stoned Wheat

 

For petty larceny: Stollen

 

For committing auto theft: Caraway

 

For timidity/cowardice: Milk Toast

 

For ill-temperedness: Sourdough

 

For silliness, eccentricity: Nut Bread

 

For not giving full value: Shortbread

 

For jingoism, chauvinism: Yankee Doodles

 

For excessive irony: Rye Bread

 

For unnecessary chances: Hero Bread

 

For telling bad jokes/puns: Corn Bread

 

For war-mongering: Kaiser Rolls

 

For causing injury to others: Tortes

 

For racist attitudes: Crackers

 

For sophisticated racism: Ritz Crackers

 

For being holier than thou: Bagels

 

For abrasiveness: Grits

 

For dropping in without notice: Popovers

 

For overeating: Stuffing

 

For impetuosity: Quick Bread

 

For raising your voice too often: Challah

 

For pride and egotism: Puff Pastry

 

For sycophancy : Brownies

 

For being overly smothering: Angel Food Cake

 

For laziness: Any long loaf

 

Written by:  Rabbi Richard J. Israel, z"l




 

LE SOURIRE DU CHABBAT

 

 

Oh regarde papa une étoile filante ! S’écrie Léa.

 

 

- J’espère que tu as eu le temps de faire un vœu.

- Oui, j’espère qu’il se réalisera, sinon j’aurai 0/20 en géographie !

- Ah bon ? C’était quoi, ton vœu ?

- Que Londres devienne la capitale de l’Italie, avant que le prof corrige les copies.

 

-----------------------------------------------

 

Un vendredi soir au bureau, un homme téléphone à sa femme et lui dit :

- Quelque chose de super vient d’arriver. Le patron a proposé d’emmener les cadres les plus méritants qui le souhaitent pour une semaine de pêche dans le marais poitevin. Ça va être excellent pour ma carrière car le patron est un fou de pêche au brochet.

On part dès ce soir, alors prépare-moi ma valise et mon équipement de pêche ; n’oublie pas de prendre mon pyjama bleu en soie. Je passe à la maison dans une heure pour tout prendre.

Une heure plus tard, le gars passe en coup de vent chez lui, il embarque le tout, dit au revoir à sa femme et se barre.

Une semaine plus tard, il est de retour.

Sa femme lui demande :

- Alors, ta semaine de pêche s’est bien passée, chéri ?

- Oh oui, c’était génial… Mais dis-moi, tu as oublié de me préparer mon pyjama bleu en soie.

 

- Ah mais non, répond la femme. Je l’ai placé dans ta boîte à appâts !

------------------------------------

 

En rentrant le soir après son travail un mari dit à sa femme :

 

 

- Chéri, j’ai invité un ami à venir dîner à la maison ce soir, il sera là dans une heure.

- Quoi ? Mais tu es fou ma parole ? La maison est un vrai foutoir, je n’ai pas eu le temps d’aller faire les courses, il n’y a plus un seul couvert propre et je ne me sens pas du tout d’humeur à faire la cuisine !

- Oui, je sais tout ça !

- Dans ce cas, peux-tu m’expliquer pourquoi tu l’as invité à dîner ?

- Parce que ce pauvre gars est en train de songer à se marier

 

CHABBAT CHALOM    MAGHEN ABRAHAM

 

DAVID HASSON1

 

 

 

 

 

 

 

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Sun, November 28 2021 24 Kislev 5782