Sign In Forgot Password

M A Weekly Bulletin -EDITION SPÉCIALE DE SOUCCOT 3 OCTOBRE 2020/15 TICHRÉ5781

10/02/2020 11:34:09 AM

Oct2

M.A. WEEK   EDITION SPÉCIALE DE SOUCCOT

SHABBAT TIMES
candle lighting 6: 13
chabbat morning :9:00  a
havdalla ; 7:14  PM
fin de la fête 7:12 pm dimanche

 

LA FÊTE DE SOUCCOT

CHABBAT  3OCTOBRE 2020 /  15 TICHRÉ 5781

A cause de la pandémie qui sévit , la fermeture de plusieurs  synagogues et les lois rigoureuses quant au nombre de personnes qui prient ensemble, nous avons dû prier dans une tente au Parc de Hampstead à Kippour

Notre président, Mayer Sasson a organisé avec l’aide de David Azerad  l’emplacement de la tente, la meubler avec les Séfarim, Mahzorim, Taletiyot et autres

Ce fut un grand succès et a permis à ceux qui se sont trouvés sans lieu de prière d’accomplir les prières et lois de Yom Kippour.

Kol Hakavod  et Hazzakim Oubroukhim à tous ceux qui ont travaillé pendant les Yamim Noraim de Roch Hachana et Yom Kippour 2020

 

Et la fête continue avec l’arrivée de Souccot

La Synagogue Hevra Kadisha qui qui a aidé à la location de la tente, nous a invité à se joindre à eux pour célébrer Souccot ensemble. Bien sûr, nous avons notre propre salle, nos livres de prières et nos Séfarim pour l’occasion .

Comme la loi ne permet  que seulement 25 personnes dans un lieu de culte, et voulons donner la chance  à tout le monde, nous allons procéder avec le modèle :

Premier arrivé, premier servi. Venez tôt pour assurer votre place

L’adresse de Hevra Kadisha Bne’y Jacob est  5237 Clanranald.

Les horaires de prière : Ce soir Minha et Arbit à 6 :15 pm et demain Chahrit à 9 :00 am

En mon nom, et celui du conseil d’administration  de Maghen Abraham, et de ma famille, je souhaite à tous nos membres et amis un Hag Sameyah

                                            Mayer Sasson, Président

-----------------------------------------------------------

 

Bon anniversaire à

Charly Hadid

Nicole Hasson

 

Kol Hakavod  à Eric Hasson pour l’organisation des prières dans une tente  qui a permis à 12 personnes  d’accomplir les Mitzvot de Roch Hachana et Yom Kippour dans une ambiance sollenelle et respectueuse

 

 

 

Hazkarot :

Rachel Halabi, mère de Moise Bassal

Nissim Chéni, père de Lucienne Namer

 

 

 

 

Soukkot - en bref

Le temps de notre joie

   

 

 

 

One is required to be happy on Sukkot. Please make every effort to do so. As this is a biblical Mitzva the rule is Safek D’oraita L’humra.  This means if there is any doubt whether your actions on the holiday will lead to happiness or unhappiness one is required by Jewish law to be machmir and make sure you only make others (especially your spouse and children) happy on the holiday.

 

 

https://w3.chabad.org/media/images/152/NQqL1523536.gif?_i=_n1ADBB048DAD945DA

Vous prendrez, le premier jour, du fruit de l’arbre hadar, des branches de palmier, des rameaux de l’arbre avoth et des saules de rivière ; et vous vous réjouirez, en présence de l’Éternel votre D.ieu, pendant sept jours.

Vous la célèbrerez cette fête pour l’Éternel, sept jours chaque année. C’est une règle immuable pour vos générations, au septième mois vous la fêterez.

Vous demeurerez dans des Soukkot durant sept jours ; tout citoyen en Israël demeurera dans des Soukkot, afin que vos générations sachent que c’est dans des Soukkot que J’ai fait résider les enfants d’Israël, quand Je les ai fait sortir du pays d’Égypte, Moi, l’Éternel, votre D.ieu.

Lévitique 23, 40-43

Ainsi, pendant sept jours, du 15 au 21 Tichri, nous résidons et surtout nous mangeons dans une Soukka – une cabane dont le toit est provisoire – élaborées suivant des règles halakhiques très précises.

Les « nuées de gloire »

 

La Soukka représente les nuages miraculeux qui entourèrent le peuple juif après sa sortie d’Égypte, lors de la Traversée du Désert, tandis qu’il se dirigeait vers la Terre Sainte. Ces nuages aplatissaient les montagnes et comblaient les vallées qui se trouvaient sur le chemin du peuple juif. Ils le protégeaient aussi des serpents, scorpions et des flèches ennemies, de même qu’ils nettoyaient et repassaient leurs vêtements sur eux. Lorsque nous résidons dans la Soukka, nous évoquons la miséricorde infinie et éternelle de D.ieu à l’égard de chacun d’entre nous.

La Mitsva de résider, de manger et de passer la plus grande partie de son temps dans la Soukka (en faisant une bénédiction spéciale : « ... qui nous a ordonné de résider dans la Soukka ») est une Mitsva unique : la personne y est entièrement investie, chaque partie de notre corps, chaque cellule de notre personne est totalement enveloppée, investie et absorbée par cette Mitsva.

Soukka et Quatre Espèces

La Soukka est le symbole de la concrétisation de l’énergie spirituelle que nous avons attirée par nos prières et nos efforts à Roch Hachana et à Yom Kippour. Cependant, cette énergie est tellement transcendante qu’elle reste au-dessus de nos têtes, c’est-à-dire qu’elle est encore éloignée de notre conscience.

https://w3.chabad.org/media/images/239/SUwI2397364.jpg?_i=_n2EB8A081D0DAB46A48CC384E39A17AE8

Comment nous en approcher ? En accomplissant, de préférence dans une Soukka, la Mitsva des Quatre Espèces : réunir l’Etrog (le cédrat), le Loulav (une branche de palmier), les Hadassim (le myrte) et les Aravot (le saule des rivières) en les prenant en main d’une façon particulière, puis, après avoir récité la bénédiction, on les secoue suivant la coutume. C’est un tableau à la fois merveilleux et mémorable.

Un dépaysement chez soi

La fête de Soukkot est une des rares occasions d’impliquer toute la famille dans une expérience religieuse aussi plaisante. Chacun peut participer à la construction de la Soukka ; puis, on prend les repas de fête en famille dans un environnement naturel où règne un parfum de fête et où l’atmosphère est détendue. Cette expérience est mémorable non seulement pour les enfants, mais aussi pour les adultes, car nous n’avons pas souvent l’occasion de vivre de la sorte.

Yom Tov

Les deux premiers jours de Soukkot (le 15 et le 16 Tichri) sont « Yom Tov », des jours de fête, avec toutes les lois qui se rapportent à ce statut. Les interdictions du Chabbat s’appliquent, à l’exception de certaines tâches liées à la préparation de la nourriture : il est notamment permis de manipuler et d’allumer du feu, mais à partir d’une flamme déjà existante (cependant, il reste interdit de l’éteindre), de mettre des aliments à cuire et de faire passer un objet d’un domaine à l’autre ou de le transporter dans le domaine public.

‘Hol Hamoèd

Les jours suivants sont appelés « ‘Hol Hamoède », des jours de « demi-fêtes », comportant quelques restrictions concernant le travail. Il y règne toujours une atmosphère de fête, mais celle-ci apparaît sous un autre aspect, qui était inaccessible pendant Yom Tov. Nous pouvons en effet voyager pour rejoindre de la famille ou des amis, nous pouvons aussi danser et chanter au son d’instruments de musique, comme on le faisait au Beth Hamikdache, le Temple à Jérusalem, lors des grandes réjouissances de Sim’hat Beth Hachoéva, la « Joie du Puisement de l’Eau » qui était ensuite offerte en libation sur l’autel du Temple.

Hochaana Rabba

Le septième jour de Soukkot (le 21 Tichri) s’appelle « Hochaana Rabba », qui, bien que faisant partie des « demi-fêtes », est une fête d’envergure. C’est en effet le jour où le jugement divin entamé à Roch Hachana est finalement tranché. Il est donc marqué par des prières de supplications particulières dans lesquelles nous implorons D.ieu de nous juger favorablement. Nous consommons néanmoins un joyeux repas de fête dans l’après-midi, confiant dans la bienveillance de D.ieu.

C’est le dernier jour où l’on accomplit la Mitsva des Quatre Espèces et où nous récitons la bénédiction de la Soukka.

Chemini Atseret/Sim’hat Torah

À l’issue de Hochaana Rabbah, la fête de Soukkot est immédiatement suivie de la fête de Chemini Atseret/Sim’hat Torah qui est un Yom Tov. Cliquez ici pour plus d’information sur cette fête.

© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.

 

Why Al Netilat Lulav?

Why do we make the beracha “al netilat lulav”, and not on the etrog, hadasim, or aravot?

The answer is because the lulav is the tallest of the four species. Not because it is the tallest

in your hand but because the palm tree is taller than the etrog, hadas and arava trees. That

makes it the most important. (Tall people must have made this rule). Rambam adds that since

we put the lulav and hadas and arava together that is another reason to just make the beracha

on the lulav and it includes everything else.

 

When Al Netilat Lulav?

What times of the day can you make the beracha on the lulav and etrog? i.e. Day, night?

Before sunrise? (answer below)

Rambam writes in Mishne Torah that the beracha and the mitzvah can only be performed

in the day and not at night. For those that go to work in the wee hours of the morning, Mori

Kaphach says that you may perform the mitzvah from Alot Hashachar (about 72 minutes before

sunrise)

 

Midnight Construction

While the sukkah may be constructed anywhere from several weeks to just a few hours before the holiday, the Code of Jewish Law records the custom to begin building the sukkah the evening after Yom Kippur. Don’t feel up to hauling boards and banging nails at midnight? You can fulfil this custom by doing something small to get the ball rolling, like getting your tools out, or even by verbally planning your sukkah construction project.

2. Ushpizin: Welcoming 7 Invisible Guests

Ushpizin is Aramaic for “guests,” a reference to the seven supernal guests, “founding fathers” of the Jewish people, who come to visit us in the sukkah, one for each of the seven days of the festival: AbrahamIsaacJacobMosesAaronJoseph and David.

Every day another of the guests leads the otherworldly entourage, and many have the custom to welcome them in with special prayers and poems. Others go so far as to light seven candles each night to honor the ushpizin, and even put out empty chairs for them. And many, such as those who follow Chabad tradition, weave the ushpizin of the day into the Torah thoughts and stories they choose to share in the sukkah with their family and (flesh-and-blood) guests.

Dipping Challah Bread into Honey

Dipping challah into honey is most closely associated with Rosh Hashanah. However, many continue with this practice as long as our fate for the coming year has not been entirely sealed—through Shabbat shuvah, the pre- and post-Yom Kippur feasts, and even on Sukkot.

Besides, what’s not to like about some extra sweetness?

Simchat Beit Hashoeva: Dancing in the Streets

In the times of the Holy Temple, there was the unique custom of pouring water onto the altar every day of Sukkot, accompanied by great fanfare, including torch-lit dancing and juggling that lasted all night, culminating in a parade to the river where the water was drawn. Today, many have the custom to sing and dance every night of Sukkot in commemoration. The Rebbe encouraged that these celebrations spill out into the streets “until the streets themselves dance along.”

During the coronavirus, these are to be conducted in a socially distant manner or at home with one’s close family members.

5. Hoshanot: Parading Around the Synagogue

Also in Temple times, every day of Sukkot the priests would “place willow branches alongside the altar, with the heads of the willow branches bent over the altar” to add joy to the holiday.The priests would then sound the shofar, circle the altar once, and say, Ana Hashem hoshiah na. Anah Hashem hatzlichah na (“Please, G‑d, bring us salvation. Please, G‑d, bring us success”). On the last day of Sukkot, known as Hoshana Rabbah, “the Great Hoshana,” the priests would circle the altar seven times.

This birthed the custom of circling the Torah reading platform as part of the morning service, while holding the lulav and etrogand saying a litany of prayers built on the prayers said in the Holy Temple.

 

 

HAG SAMEYAH  ET CHABBAT CHALOM

MAGHEN ABRAHAM

DAVID HASSON

 

 

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-943-6779514-943-6779-943-6779. David Hasson-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Mon, October 26 2020 8 Cheshvan 5781