Sign In Forgot Password

M A Weekly Bulletin - PARACHAT CHEMINI 18 AVRIL 2020/ 24 NISSAN 5780

04/17/2020 01:35:10 PM

Apr17

M.A. WEEKLY BULLETIN  PARACHAT CHEMINI
                     

SHABBAT TIMES
candle lighting  7:25 PM
chabbat morning :8:30  am
havdalla 8:33 pm

  

..

 

 

 

 

CHABBAT CHEMINI 18 avril 2020/ 24 Nissan 5780

CHABBAT MEBARKHIM HODECH IYYAR

Roch hodech : Vendredi et Samedi 24 et 25 avril

 

 

PARACHAT CHEMINI EN BREF :

Au huitième jour (suivant les « sept jours d’inauguration »), Aaron ainsi que ses fils commencent leur office de Cohanim, de prêtres. Après que les différentes offrandes ont été présentées, un feu sort de devant l’Eternel et les consume sur l’Autel. Dès lors, la Présence Divine réside dans le Sanctuaire.

Les deux premiers fils d’Aaron, Nadav et Avihou, offrent « un feu étranger que D.ieu ne leur avait pas commandé » et meurent devant D.ieu. Aaron demeure silencieux devant ce drame. Suite à cela, Moïse et Aaron sont en désaccord sur un détail de la loi concernant les sacrifices, et Moïse reconnaît que Aaron a raison.. D.ieu ordonne les lois de la cacherout, désignant les espèces permises à la consommation et celles qui sont interdites. Les animaux terrestres ne sont autorisés que s'ils sont à la fois ruminants et ont le sabot fendu. Les poissons doivent avoir des écailles et des nageoires. Une liste d’oiseaux non cachères est donnée, ainsi qu'une liste d'insectes cachères (quatre espèces de sauterelles).

La paracha de Chemini contient également certaines lois relatives à la pureté rituelle qui incluent le pouvoir purifiant du Mikvé (un bassin répondant à des critères spécifiques) et d'une source. Le peuple juif est enjoint de « distinguer entre le pur et l'impur » Chabad.org)

 

Yom Hashoah Ce mardi 21 Avril

This week will be Yom Hasho’a – Holocaust Remembrance Day. The full name of the day

is Yom Hazikaron L’Shoah ve’ligvura – Holocaust and Heroism Remembrance Day. It was

originally intended to be commemorated on erev Pesah, which coincides with the date of the

Warsaw Ghetto Uprising, but as this date is not practical it was pushed to 8 days prior to Yom

Ha’atzamut, Israel Independence Day. Although it was originally signed into law by David Ben

Gurion, the chief rabbinate of Israel and many groups do not accept the date chosen since it is in

the festive month of Nissan, a month in which eulogy and certain mourning practices are

forbidden. It is rather commemorated on Asara B’Tevet (and some on Tisha B’av). In any case

it is very important that everyone commemorate and use one date every year to remember what

happened and remind ourselves of the importance of staying involved in preventing another

Holocaust against Jews or against any group in the world.

 

The laws of Kashrut

There are many explanations given for the laws of Kashrut including: Maimonides believes

these laws are for health reasons. Non-kosher food is unhealthy, and Hashem wants us to stay

healthy. Others disagree and explain that by observing these laws, the Jew can pull himself up

the ladder of holiness. If he doesn't, he contaminates himself more and more. Although we see

today that many non-kosher animals are extremely unhealthy (i.e. pork, clams, etc.), the Sefer

Hachinuch (a book that explains the reasons for all the laws in the Torah) explains that harm

caused by these foods is not physical, rather spiritual in that they impede the heart from attaining

the higher values of the soul.

The same was with Bene Yisrael. Because the Jewish people have the capability of

spiritual life by learning God’s ways and getting closer to God, Hashem "prescribed" foods that

would be conducive to their spiritual growth. Any person can attain this closeness to God but

they would first need to and accept all God’s laws.

 

 

LA MORT DES FILS DE AHARON

La sidra Chemini commence par relater l’inauguration du sanctuaire, et plus particulièrement l’institution de la prêtrise, qui débute par l’onction puis l’élévation d’Aaron et de ses fils respectivement au statut de grand prêtre (Cohen gadol) et de prêtre (Cohen). La sidra Chemini commence par relater l’inauguration du sanctuaire, et plus particulièrement l’institution de la prêtrise, qui débute par l’onction puis l’élévation d’Aaron et de ses fils respectivement au statut de grand prêtre (Cohen gadol) et de prêtre (Cohen). Cependant, dans cette atmosphère plutôt joyeuse, les deux fils ainés d’Aaron, Nadav et Avihou, meurent ce jour-là.

Comme il est dit plus loin, au tout début de parachat Ah’arei Mot :

« L’Éternel parla à Moïse, après la mort des deux fils d’Aaron, qui, s’étant avancés devant l’Éternel, avaient péri. » (Lev XVI, 1)

La raison de cette mort est donnée dans notre paracha :

« Les fils d’Aaron, Nadav et Avihou, prenant chacun leur encensoir, y mirent du feu, sur lequel ils jetèrent de l’encens, et apportèrent devant le Seigneur un feu profane sans qu’il le leur eût commandé. » (Lev X, 1)

Selon la tradition c’est parce qu’ils amenèrent un feu profane (esh zara) qu’ils moururent. Comment comprendre cette mort, qui pourtant est due à un acte noble, positif, empreint a priori d’une intention de servir Hashem ? Et pourtant, Nadav et Avihou moururent au même titre que ceux qui avait fait la faute du veau d’or.

Maïmonide explique en plusieurs endroits que la emouna qui s’exprime dans l’accomplissement des mitsvot, dans la avodat Hashem, n’est pas destinée à apaiser, ou à exprimer des sentiments humains. Elle signifie en réalité que l’homme accepte le joug des mitsvot, de la Torah, et D., c’est ce que l’on appelle kabalat ol malkhout chamayim : le fait de prendre sur soi le joug du royaume des cieux. La emouna s’exprime dans les actes que l’homme accomplit parce qu’il sait qu’il est de son devoir de les réaliser, et non comme conséquence d’une impulsion personnelle, laquelle, même lorsqu’elle est dirigée vers Hashem, exprime la satisfaction d’un besoin humain.

C’est cela le feu profane (esh zara). Il y a une grande leçon ici: ne pas transformer la avodat Hashem en moyen d’apaiser les pulsions de l’homme.

 

 

 

SHEMINI QUIZ

1) Q. On which date was the Mishkan established?

A. On the 1st of Nissan.

2) Q. During the inauguration of the Mishkan, Aharon was commanded to bring an Egel - calf -

for himself and a second Egel for the Jewish People. Both of these were offered to atone for the

sin of the golden calf. Why did Aharon bring an Egel as a Chatat - sin offering - for himself, while

for the Jewish People he offered an Egel as an Olah - burnt offering?

A. The Gur Aryeh explains that Aharon's transgression was one of action since he performed

an action that resulted in the creation of the golden calf. The atonement for a sin done

unintentionally through an action is a Chatat. The Jewish People's sin, on the other hand, was

one of thought, in that their hearts were drawn after the Egel. The atonement for a sin committed

by thought is an Olah.

3) Q. What miracle happened in translating this week's Parasha?

A. Tradition has it that when King Ptolmy of Egypt placed seventy-two elders into separate

houses to translate the Torah into Greek, they each miraculously made certain changes in the

translation. One of the changes all seventy-two made was in this parasha. The parasha (Vayikra

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CHIFFRE 8 DANS LA TORAH

Quand on fut au huitième jour, Moïse manda Aaron et ses fils, et les anciens d’Israël… »

Le Hatam Sofer explique que ce jour-là le messie devait venir.

Ce jour-là, le monde aurait dû revenir à sa pureté originelle, se réconcilier avec l’absolu. Mais ce jour-là, la grande réconciliation n’a pas eu lieu à cause d’une question d’orgueil chez les fils d’Aaron qui furent punis pour cela.

Notre Parasha qui s’appelle « huitième » comporte donc l’idée de l’accomplissement messianique. En effet, le chiffre huit comporte un symbole fort dans la pensée juive. Le chiffre sept représente l’ordre naturel, alors que le chiffre huit représente un dépassement de l’ordre naturel. L’ordre naturel pour le judaïsme n’est pas un équilibre complet car le monde n’est pas absolument parfait. Le monde est perfectible, il est en devenir. Le septième jour, Dieu arrête la création, il laisse place à l’homme. En contrepartie, chaque semaine, l’homme laisse une place à Dieu en respectant le shabbat. Mais le shabbat est également porteur d’espérance, celle de déboucher sur une totale réconciliation et une totale harmonie entre l’homme, la création et Dieu. Si cela était le cas, au lieu de recommencer la semaine par le premier jour (le Dimanche), on entrerait dans le huitième jour. Mais les semaines n’ont que sept jours…
De façon universelle, le chiffre huit symbolise l’équilibre cosmique. Il est employé comme symbole d’équilibre dans beaucoup de traditions ésotériques, de l’Asie à l’Afrique (notamment chez les Dogons), à l’Amérique (Incas) en passant par la vieille Europe.

https://www.massorti.com/IMG/jpg/octogone-1.jpg

En géométrie, l’octogone représente l’intermédiaire entre le carré et le cercle. Il symbolise donc la médiation entre le ciel et la terre.

Il a été largement utilisé par l’architecture et représente une forme géométrique décorative assez courante, notamment en islam.

En mathématiques, le huit symbolise l’infini. Dans notre écriture des chiffres, il représente un enlacement.

C’est au huitième jour qu’on pratique la circoncision qui symbolise la capacité de l’être humain à dépasser sa nature limitée en entrant dans l’Alliance.

Shmini Atseret, huitième jour et fête de clôture de Soukot représente la fête messianique et l’accomplissement de tout le cycle liturgique du judaïsme. C’est également la fête de la joie de la Tora, le retour infini à la lecture et à l’étude.

Hanouka, fête de la lumière infinie qui dure huit jours, symbolise la capacité de renaissance et de résurrection du peuple juif sur le plan spirituel.

C’est également au huitième jour, après sept jours de séparation volontaire (sheva nekiim), que le couple juif s’unit à nouveau. La sexualité dans le judaïsme est non seulement porteuse d’un engendrement messianique, mais également symbole de la réconciliation et de l’union des contraires. Elle est susceptible de porter au plus haut degré de spiritualité. C’est pourquoi, un être humain ne saurait être accompli sans sexualité d’après les rabbins.

Le H’et, huitième lettre de l’alphabet hébraïque, qui a donc pour valeur numérique le chiffre huit, symbolise la vie et s’écrit comme le mot « vivant » (חית). Mais il signifie également « faute » חטא. Cela peut sembler surprenant, car la faute représente une barrière, un obstacle (ce qui est également une des significations du mot H’et en hébreu). Nos sages pensent cependant que celui qui arrive à surmonter l’obstacle de la faute, parvient au plus haut des niveaux. En effet, celui qui a fait Teshouva, a réussi à dépasser l’ordre de la nature (du sept) et parvient à créer un ordre harmonieux et réconciliateur, celui du huit.

C’est donc bien le chiffre de la messianité par excellence. D’ailleurs, huit en hébreu se dit « shmoné » dont la racine est שמן qui veut dire « huile », l’huile qui sert entre autres à allumer la Hanoukia, mais surtout à oindre le Messie…
https://www.massorti.com/IMG/jpg/hanuca.jpg

Ce n’est donc pas par hasard que notre Parasha porte le nom « huit ». Elle décrit comment au huitième jour la présence divine, la Shekhina, devait prendre possession du Mishkan tout juste construit. Créant ainsi une union entre le ciel et la terre et une réconciliation messianique entre l’homme et Dieu.

Bien entendu ce fut un échec, car pour le judaïsme, le messianisme est par nature une histoire d’échec, mais jamais un désespoir, car se plaçant dans une attente constamment recommencée.

Aaron le comprend, il est donc logique qu’Aaron se taise…

Rabbin Yeshaya Dalsace

 

 

 

PROVERBES:

Qui vole l'oeuf vole aussi la poule

Pense ce que tu veux, mais dis ce que tu dois.

Qui change de pays change de fortune

Qui sème du bon blé récolte du bon pain.

Tant que l'on aime encore, on pardonne toujours.

Un livre est un ami qui nous parle tout bas

Une femme avare ne fait jamais une bonne sauce.

Selon le corps, on doit tailler la robe

Fais en sorte que tes enfants n'aperçoivent point en toi ce que tu blâmes chez autrui

Bien des gens ont trop, mais personne n'a jamais assez

Plus on remue le fumier, plus il sent mauvais.

 

 

 

THE SHABBAT SMILE :

Old Max Shapiro confided in his shrink, "Doc, I'm very worried about my future. What's going to happen to me? Can you help me with all this anxiety?"

"Sure, I can help, Max," the psychiatrist said. "Visit me twice a week for $100

a visit. And pay in advance, of course."

"Okay, Doc," Max said, "and now that your future is assured, what about mine?"

 

 

 

Morris a building contractor was being paid by the week for a job that was likely to stretch over several months. He approached the owner of the property and held up the check he'd been given.
" This is two hundred dollars less than we agreed on," Morris said.
"I know," the owner said. "But last week I overpaid you two hundred dollars, and you never complained."
Morris said impatiently.... "Well, I don't mind an occasional mistake. But when it gets to be a habit, I feel I have to call it to your attention."

 

 

A woman went to the Post Office to buy stamps for her Chanukah cards.

"What denomination?" asked the clerk.

"Oh, good heavens! Have we come to this?" replied the woman. "Well, give me
50 Conservative, 2 Orthodox, and 37 Reform ones."

 

 

 

 

Hotel Guest

Going to the front desk of New York's exclusive Pierre Hotel, Mr. Mendelbaum requested some stationery.

The clerk asked, "Are you a guest at the hotel?"

Mr. Mendelbaum snapped indignantly, "No, I am not a guest. I am paying $300 a day!"

 

 

 

CHABBAT CHALOM MAGHEN ABRAHAM

 

David Hasson

 

 

 

      

          

 

 

 

 

 

 

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-943-6779514-943-6779-943-6779. David Hasson-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Sat, May 30 2020 7 Sivan 5780