Sign In Forgot Password

M A Weekly Bulletin - PARACHAT TSAV 4 AVRIL 2020/ 10 NISSAN 5780

04/03/2020 01:58:14 PM

Apr3

M.A. WEEKLY BULLETIN  PARACHAT TSAV
                     

SHABBAT TIMES
candle lighting 7:07
chabbat morning :8:30  am
havdalla  8:13 pm

CHABBAT  TSAV 4 AVRIL  2020/ 10 NISSAN  5780

CHABBAT HAGADOL

 

Nous lisons une Haftara spéciale Le Chabbat qui précède Pessa’h est appelé Chabbat Hagadol en raison du miracle qui a eu lieu :

Les bnei Israel ont pris un agneau (divinité des Égyptiens) qu’ils ont attaché au pied de leur lit pour le sacrifier le 14 nissan. Aucun Égyptien n’a osé réagir…Le 10 Nissan (Date d’aujourd’hui) en Egypte s’est trouvé être un Chabbat, C’est à l’annonce de cette future libération que sont consacrés les deux derniers versets de la haftara spéciale : « Voici, Je vous envoie Elie, le prophète, avant que vienne le grand et terrible jour de Hachem.

Ce chabbat, on a l’habitude de se rassembler dans les synagogues et les lieux d’études, afin d’écouter les enseignements des Rabbanim sur Pessa’h

 

HAZKAROT

Yvonne Sayegh (ZL) mère de Lilly Sayegh et Ruth Khadoury

Chafika Saad (ZL) mère de Albert Saad

 

Bon anniversaire à Johanne Ghour

 

 

DATES ET HORAIRES IMPORTANTS

 

Mardi 7 avril * Recherche du Hamets à la tombée de la nuit , vers 8 :00 pm

Vendre le Hamets avant  le 6 lundi avril 2020

 

Mercredi 8 avril :

 

Jeûne des premiers-nès

 

Arrêter la consommation du Hamets avant 10 :16 a.m.

 

Brûler le Hamets et réciter Kal Hamira avant 11 :35 am

 

Allumage des bougies à 7 :14 pm

 

La fête se termine à 8 :30 pm le jeudi 16 avril Ne pas consommer ou acheter du Hamets avant 8 :45 pm

 

N'OUBLIEZ PAS DE VENDRE LE HAMESS EN LIGNE

 

 

PRIÈRES SPÉCIALES POUR PESSAH :

Sans Synagogues, mais il faut toujours prier; voici les prières spéciales de la fête

 

Les 2 premiers soirs de la fête, nous récitons le Hallel complet

 

Les 2 premiers jours , nous récitons aussi le Hallel complet

 

Le reste de la fête, le petit Hallel seulement le matin

 

Le premier jour, le jeudi, nous changeons à Morid Hattal dans la Amidade Moussaf . Donc à partir de Hol Hamoed, nous lisons Morid Hattal et Barékhénou dans la Amida

 

Le décompte du Omer commence le jeudi soir;

 

Le mercredi 15 avril, c’est le 7 ème jour de la fête, Chevii chel Pessah;

 

Ajoutez As Yachir Moché dans vos prières du matin

 

Si vous n’avez pas un livre de prière de Pessah ou Chaloch Régalim, vous priez comme un Chabbat matin et vous allez à la section Chaloch Régalim dans un livre régulier pour la Amida

 

Pas de Téfilin durant toute la fête qui se termine à 8 :30 pm

 

 

 

 

PESSAH EN BREF: DU MERCREDI SOIR 8 AVRIL AU JEUDI 16 AVRIL 2020

Au milieu de la nuit du 15 Nissan de l’année 2448 depuis la création (1314 avant l’ère commune), D.ieu infligea aux Égyptiens la dernière des dix plaies qui tua tous leurs premiers-nés. Ce faisant, D.ieu épargnait les Enfants d’Israël, « sautant par-dessus » leurs maisons – d’où le nom de la fête : Pessa’h signifie « le saut » en hébreu.

La résistance de Pharaon fut brisée, et il chassa littéralement ses anciens esclaves du pays. Les Israélites s’en allèrent dans une telle hâte, que le pain qui devait leur servir de provision pour la route n’eut pas le temps de lever. 600 000 hommes adultes, et beaucoup plus de femmes et d’enfants, quittèrent l’Égypte ce jour-là, entamant leur voyage vers le mont Sinaï et leur naissance en tant que peuple élu de D.ieu.(Chabad

 

 

LA PARACHA EN BREF :

 

D.ieu demande à Moïse qu’il ordonne à Aaron et à ses fils les lois qu’il leur appartient d’observer, en tant que Cohanim (prêtres), au cours de leur service dans le Tabernacle.
Un feu constant doit brûler sur l’Autel.
Sur ce feu sont entièrement consumés les holocaustes, les graisses des sacrifices de Paix (Chelamim), d’Expiation (’Hatat) et de Faute (Acham).
Sera également consumée la poignée de la fleur de farine prélevée de l’oblation (Min’ha) et de son huile.
Les Cohanim consomment la viande des sacrifices d’Expiation et de Faute ainsi que les restes de l’oblation.
Aaron ainsi que ses fils demeurent sept jours dans le Tabernacle pendant lesquels Moïse les initie à la prêtrise

 

 

La Mitsva de compter le ‘Omer

Il est écrit dans la Torah (Vayikra 21 – 15) : « Vous compterez pour vous, dès le lendemain du Chabbat, depuis le jour où vous apporterez le ‘omer du balancement, 7 semaines pleines. »

Le compte du ‘omer depuis le soir du 16 Nissan, jusqu’à la fin des 7 semaines, qui font 49 jours, est une Mitsva positive ordonnée par la Torah. Cependant, il est écrit (Dévarim 16 – 9) : « Tu compteras pour toi 7 semaines, depuis le moment où la faucille est dans le blé, c’est là que tu commenceras à compter. », c'est-à-dire, depuis le moment où l’on va moissonner le blé pour l’offrande du ‘omer. Or, de notre époque, où le Beth Ha-Mikdach est détruit, nous n’avons plus la Mitsva de moissonner le blé du ‘omer, ni la Mitsva de l’offrande du ‘omer, et c’est pourquoi, de notre époque, la Mitsva de compter le ‘omer n’est plus que par institution de nos H’ah’amim, en souvenir du Beth Ha-Mikdach. Par conséquent, lorsqu’on a oublié de compter un jour, on continue à compter les autres jours, mais sans réciter la Bérah’a.

Le moment de compter le ‘omer est la nuit. Cependant, si l’on a oublié de compter un soir, on peut rattraper le compte dans la journée sans réciter la Bérah’a, et l’on poursuivra le compte les soirs suivants avec la Bérah’a.

Les femmes qui désirent compter le ‘omer sans Bérah’a, sont autorisées à le faire.

 

 

 

 

 

Établir la connexion

Le pouvoir d'une mitsva

 

divine.

Qu’est-ce que la Torah ? Un livre de lois ? Mais que sont ces lois ? De simples ordres adressés par un D.ieu infini et omniscient à un homme insignifiant et ignorant ? Certes. Mais à un autre niveau, elles sont plus que cela. C’est quelque chose qui est mis en évidence par les deux significations du nom de la partie de la Torah dans laquelle elles apparaissent : Tsav.

Tsav signifie « commander ». Ce mot exprime ici un commandement de D.ieu concernant le don d’offrandes au Sanctuaire, lié à la notion générale de charité. Mais Tsav a aussi comme signification « connecter », exprimant l’idée que les lois divines établissent un lien entre l’individu et D.ieu.

La mystique juive fait valoir que cette connexion ne peut être tenue pour acquise. D.ieu est infini, au-delà de toutes définitions et catégories. Comparé à D.ieu, l’univers tout entier est plus insignifiant qu’un grain de poussière ; il est comme nul. Et si le vaste univers est lui-même insignifiant par rapport à D.ieu, quelle peut être l’importance d’un frêle petit être humain, homme ou femme ?

Pourtant, D.ieu donne les lois de la Torah à de frêles êtres humains. Le fait même que D.ieu adresse un commandement à une personne confère un sens et une importance à la vie de cette personne. Il ou elle est désormais en relation avec D.ieu, relié avec Lui par une instruction divine. Cette connexion existe, même si la personne n’accomplit pas concrètement cette instruction. Comme les Sages l’ont dit : « Même s’il a péché, il est un Juif. » Le fait que les 613 commandements de la Torah soient adressés à l’individu lui attribue un rôle et un but importants. Bien sûr, ce rôle est correctement rempli par le respect des commandements. Toutefois, la personne qui ne les observe pas encore n’a pas perdu son rôle dans le système : elle a une connexion, même si elle est négative.

La prochaine étape, bien sûr, est de transformer le négatif en positif. Et de fait, quand il s’agit d’un commandement tel que la charité, dans lequel il faut se démunir de donner quelque chose, nous avons tous besoin d’encouragement. Les Sages nous disent que telle est la puissance du mot « Tsav » au début de cette paracha : nous encourager, à travers les générations. L’encouragement réside dans la conscience que, grâce à ce commandement de la Torah, nous sommes vraiment en relation avec D.ieu.

 

How should Jews react to disasters that occur to non-Jews?

 

Of course, the closer we are to someone and the more connected we are, the more we are affected when that person suffers. We are most affected by a close family member, then by a distant cousin, a friend, community member, acquaintance, etc. We often feel a bond to any Jew anywhere in the world as we have common ancestry and common tradition and faith. How should we react when people of another group experience a tragic event?

  1. Jews, we look to our guidebook, the bible, for guidance on proper behavior and thought. In the Bible there are two classic examples of large-scale tragedies occurring to non-Jews. Toward the beginning of the Bible, we read the episode regarding the wicked cities of Sedom and surrounding cities. When Hashem is going to send a natural disaster to the area, Abraham prays on their behalf. Lot’s wife looks at the city to witness the destruction and is immediately punished for not having enough sympathy for the people’s suffering. Towards the end of the Bible, we read the book of Jonah. In that book, the people of Nineveh are to be punished by God for their crimes. Jonah has little sympathy for them and wants them to be punished and receive justice for the wrong they have done. God admonishes him and teaches him that this is inappropriate behavior for a Jew. God teaches Jonah that all humans are God’s creations and all humans are created in the image of God. No matter what sins they commit, or what faith they believe in, they are God’s children, are human, and deserve our sympathy. Let’s recall that the people of Nineveh are the enemies of Israel at the time and soon after the story of Yonah they are going to destroy and exile the 10 Tribes of Israel. Yet God Himself saves them and teaches Yonah to care for his archenemy. There is another tragedy that befalls non-Jews in the Bible and that is the Egyptians drowning in the sea. The Torah describes how we rejoiced at our salvation from those that were presently attacking us, and yet the Chachamim taught us to make sure we only celebrate our salvation, not their death. On Pesah , we will not say a full Hallel on most of Pesah. We will curtail our happiness in commemoration of our enemies that died.

As Abraham and Jonah and our Chachamim teach us, when non-Jews suffer, we must pray for them, we must sympathize with them, and we must support them in any way we can as we must care for the feelings of all humans, Jews and all non-Jews alike, as we are all the children of God. Today the whole humanity is in the same boat Let’s all pray for the health

Of every person in the world

( by Rabbi Henry Hasson)

 

 

Tsav Quiz

 

What Passover law do we deduct from a law in this week’s parasha?

. In a copper vessel the absorbed taste can be removed through "scouring and rinsing" while in an earthenware vessel it can never be removed. This is why we cannot "kosherize" earthenware utensils that were used on the fire (i.e. ceramic pots), for Pesach, if they were already used during the year for Hametz.

 

What position did Moshe fill during the seven days of the inauguration of the Mishkan?

. He served as the Kohen.

What miracle happened at the entrance of the Ohel Moed?
8:3 - The entire nation was able to fit in this very small area.

Other than Yom Kippur, what other service requires that the kohen separate from his family?
8:34 - The burning of the parah adumah (red heifer).

What are the 5 categories of korbanot listed in this Parsha?
Olah
(6:2); mincha (6:7); chatat (6:18); asham (7:1); shelamim (7:11).

 

 

 

PROVERBES :

 

Quand le plat est rempli, la paix règne au foyer.

Il faut endurer avec courage les rigueurs du temps

Choisis le voisin avant la maison.

Ne te noie pas dans le passé, nul ne peut le changer

Qui agit au-delà de ses forces court inévitablement à l'échec

Une personne bien nourrie ne comprend pas l'affamé.

Ne te laisse point éblouir par les paroles d'autrui, attends de voir ses actes

On peut amener un cheval à l'abreuvoir mais on ne peut pas le forcer à boire

En buvant de l'eau, la poule regarde le ciel et remercie Dieu.et prend des bouchées à la mesure de son bec

Il ne faut qu'une petite étincelle pour allumer un grand feu

Pour rendre visite à un ami, aucun chemin n'est trop long

 

 

 

 

The Pessah smile

 

 

 

Q: What do you call someone who derives pleasure from the Matsa

A: A matzochist

----------------------------------------------

A British Jew is waiting in line to be knighted by the Queen. He is to kneel in front of her and recite a sentence in Latin when she taps him on the shoulders with her sword. However, when his turn comes, he panics in the excitement of the moment and forgets the Latin. Then, thinking fast, he recites the only other sentence he knows in a foreign language, which he remembers from the Passover seder:

Ma nishtana ha layla ha zeh mi kol ha laylot."

Puzzled, Her Majesty turns to her advisor and whispers, "Why is this knight different from all other knights?

-----------------------------------------

A little boy once returned home from Hebrew school and his father asked, "what did you learn today?" He answered, "The Rabbi told us how Moses led the children of Israel out of Egypt."

"How?" asked the father The boy said "Moses was a big strong man and he beat Pharoah up. Then while he was down, he got all the people together and ran towards the sea. When he got there, he has the Corps of Engineers build a huge pontoon bridge. Once they got on the other side, they blew up the bridge while the Egyptians were trying to cross." The father was shocked. "Is that what the Rabbi taught you?" The boy replied, "No. But you'd never beleive the story he DID tell us!"

--------------------------------------

.How is a good sermon like a piece of matza?

They both should take less than 18 minutes!

-----------------------------------------

  1. Jews are camped in front of the Red Sea. They see the Egyptian chariots approaching. Moses turns to his PR man.

Moses - "Nu, where are those boats you got us?"

PR Guy - "Boats? You didn't say nothing 'bout no boats."

Moses - "So what do you want I should do? Part the waters and we can all just walk across

PR Guy - "If you can swing that, I'll get you your own chapter in the Bible!"

 

RESTEZ EN BONNE SANTÉ / STAY HEALTHY

Au nom du président Mayer Sasson et de l’éxécutif de Maghen Abraham, et en mon nom , je souhaite à tous nos membres, nos amis et leurs familles, un Pessah Cacher vesameah

David Hasson Maghen Abraham

 

 

 

 

 

  

..

 

 

 

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-943-6779514-943-6779-943-6779. David Hasson-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Sat, August 8 2020 18 Av 5780