Sign In Forgot Password

M A Weekly Bulletin - PARACHAT YITRO /26 JANVIER 2019/ 20 CHEVAT 5779

01/25/2019 12:45:47 PM

Jan25

M.A. WEEKLY 
CHABBAT PARACHAT YITRO

SHABBAT TIMES
candle lighting 4:32 pm
chabbat morning :8:30  am
havdalla 5:40 pm

 

 

CHABBAT YITRO / 26 JANVIER 2019/ 20 CHEVAT 5779

LA PARACHA QUI CONTIENT LES 10 COMMANDEMENTS

PETIHAT HAHÉKHAL :MARK SASSON

CHABBAT PROCHAIN : le 2 Février : Chabbat mévarkhim Hodech

Adar 1; Muriel et MayerSasson offrent le kiddouch-luncheon .

Ce Chabbat, le Kiddouch est offert par Izake Lawi et famille à la mémoire de son père Moshé Lawi

 

LA PARACHA EN BREF :

Le beau-père de Moïse, Yitro (Jethro), a eu connaissance des grands miracles accomplis par D.ieu pour les enfants d’Israël. Il quitte Midiane pour rejoindre le camp des Israélites, accompagné de l’épouse de Moïse et de ses deux fils. Yitro conseille à Moïse d’établir une hiérarchie de magistrats et de juges qui l’assisteront dans sa tâche de gouverner le peuple et de rendre la justice.

Les Enfants d’Israël campent face au mont Sinaï, où il leur est dit que D.ieu les a choisis pour être pour Lui un « royaume de prêtres » et une « nation sainte ». Le peuple répond en proclamant : « Tout ce que l’Éternel a dit, nous le ferons. »

Le sixième jour du troisième mois (Sivan), sept semaines après la Sortie d’Égypte, le peuple d’Israël tout entier se rassemble au pied du mont Sinaï. D.ieu descend sur la montagne au milieu du tonnerre, des éclairs, d’une épaisse fumée et au son du chofar, et ordonne à Moïse de monter.

D.ieu proclame les Dix Commandements, faisant ordre au peuple d’Israël de : croire en D.ieu, rejeter l’idolâtrie, ne pas invoquer le nom de l’Éternel en vain, observer le jour du Chabbat, honorer ses parents, ne pas commettre de meurtre, ne pas commettre d’adultère, ne pas commettre de vol, ne pas porter de faux témoignage, ne pas convoiter ce qui appartient à son prochain.

 

 

Les Dix Commandements: l’histoire intérieure

Les fondements de la vie

par Naftali Silberberg

 

Les Dix Commandements étaient gravés sur deux Tables. Les cinq commandements gravés sur la première table concernent la relation de l’homme avec D.ieu ; la seconde table contient cinq commandements relatifs aux relations de l’homme avec son prochain.

Parmi les 613 commandements bibliques, D.ieu choisit précisément ces dix pour les distinguer. Il les communiqua directement au peuple juif, sans utiliser Moïse comme intermédiaire, et les inscrivit sur les Tables qui furent déposées à l’intérieur de l’Arche Sainte dans le Saint des Saints. Il est clair que, bien que toutes les mitsvot soient vitales, les cinq qui furent gravées dans la première table furent choisies car elles constituent la base de notre relation avec le Créateur, alors que les cinq autres sont le fondement de notre relation avec nos prochains. Dans les lignes suivantes, nous allons nous pencher sur le message que nous enseignent les Dix Commandements.

La première Table

1. Je suis l’Éternel ton D.ieu qui t’ai sorti de la terre d’Égypte : Ce n’est pas humiliant pour D.ieu – le D.ieu omnipotent, devant qui « tout est considéré comme néant » – d’intervenir personnellement dans les mécanismes de ce monde pour libérer une nation persécutée des mains de ses oppresseurs. Nous pouvons toujours avoir confiance qu’Il veille attentivement sur nous et contrôle tous les événements qui affectent notre vie.

2. Ce n’est pas humiliant pour D.ieu d’intervenir personnellement dans les mécanismes de ce monde pour de libérer une nation persécutée des mains de ses oppresseursTu n’auras pas d’autres dieux en Ma présence : D.ieu est le seul qui contrôle tout ce qui arrive. Aucune autre entité – ni votre gouvernement, votre patron, votre conjoint – ne peut vous faire ni bien ni mal si D.ieu ne l’a pas décrété ainsi. Chacun d’entre nous a une relation particulière avec D.ieu, et aucune puissance ne peut s’immiscer et perturber cette relation.

3. Tu ne prononceras pas le nom de l’Éternel ton D.ieu en vain : Cette relation peut certes être intime et personnelle, mais nous ne devons jamais perdre de vue qu’Il est notre Créateur, pas notre pote. De même que « trop de familiarité engendre le mépris », le fait de prier trois fois par jour peut émousser les sens et diminuer la révérence due au Roi des Rois.

4. Souviens-toi du jour du Chabbat pour le sanctifier : Entretenir cette relation avec D.ieu requiert des efforts de notre part. Trop souvent, nous sommes tellement immergés dans notre routine quotidienne que nous oublions qu’en vérité c’est notre connexion avec D.ieu qui compte le plus. C’est pourquoi Il nous a commandé d’allouer jour par semaine à la « maintenance » de cette relation. C’est le Chabbat, un jour pour se concentrer sur les vraies priorités de la vie, et en retirer de l’inspiration pour toute la semaine qui suit.

5. Honore ton père et ta mère : Pourquoi ce commandement est-il inclus dans la table consacrée à ceux qui régissent les relations « entre l’homme et D.ieu ? » N’appartient-il pas plutôt à la seconde Table ? La leçon est peut-être que, bien que nous devions tout à D.ieu, nous ne devons pas oublier d’exprimer notre gratitude aux gens à qui D.ieu a confié la mission de nous aider dans le voyage de la vie. Comme le dit le Talmud : « Le vin appartient à l’hôte, mais on remercie [également] le serveur.»

La seconde Table :

Bien que la plupart des interdictions suivantes soient des avertissements contre de terribles péchés que la plupart d’entre nous ne pourraient pas même imaginer commettre, elles contiennent néanmoins des messages sous-jacents qui peuvent s’appliquer à tous.

1. Tu ne tueras pas : Le meurtre résulte du fait qu’une personne en considère une autre comme totalement insignifiante. En réalité, chaque être humain a été créé par D.ieu à Sa sainte image et possède de ce fait un droit intrinsèque à la vie. Le premier message que nous devons assimiler est combien il est important de respecter chaque personne. Si D.ieu estime que cette personne est importante, il devrait en être de même pour vous.

2. Si D.ieu estime que cette personne est importante, il devrait en être de même pour vousTu ne commettras pas d’adultère : Un amour mal avisé. Certes, nous devons être aimants, aimables et respectueux à l’égard de chacun. Mais l’amour n’est pas une « carte blanche » qui justifie tout. Il est des règles que nous devons suivre. Parfois un amour fidèle – pour un enfant, un élève, un membre du sexe opposé, etc. – implique d’être sévère avec soi-même et de s’abstenir de montrer cet amour.

3. Tu ne commettras pas d’enlèvement1 L’idée de base de l’enlèvement est d’utiliser autrui pour son profit personnel. Employez-vous à être un véritable ami : ne soyez pas dans une relation seulement pour votre propre intérêt. Soyez présent pour votre ami, même lorsque cela vous est inconfortable ou difficile.

4. Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton voisin : Nous sommes tous des juges. Nous sommes constamment en train d’observer nos connaissances et nos amis, jugeant chacune de leurs paroles et de leurs actions. Nous devons nous garder d’une tendance à « porter des faux témoignages » lorsque nous nous faisons notre propre jugement. Nous devons toujours accorder le bénéfice du doute, considérer qu’il peut y avoir divers facteurs dont nous n’avons pas connaissance, pour nous assurer de ne pas formuler de jugement erroné.

5. Ne convoite pas les possessions de ton voisin : Réjouissez-vous de la bonne fortune de votre voisin ! Tout ce qui précède est peu de chose en comparaison avec ce message final des Dix Commandements. Une fois que vous vous êtes entraînés à respecter intellectuellement votre prochain et à toujours le voir sous un jour favorable, il est maintenant temps d’impliquer votre cœur. Aimez-le. Ne craignez pas de vous impliquer émotionnellement, c’est ça une famille !

 

 

 

 

 

 

 

Yitro Quiz

 

1)Q. Why was Tzipora with her father, Yitro, and not with Moshe when Bnei Yisrael left Egypt?

A. The Midrash explains that when Aharon met Moshe with his family on their way down to Egypt, Aharon said to Moshe: “We have sorrow about the Jews already in Egypt, and you’re bringing more to add on to them?” When Moshe heard this, he sent his wife and children back to Midian.

 

2)Q. Why does verse 18:5 say that Yitro came to the desert - we already know that Bnei Yisrael were in the desert?

A. To show Yitro’s greatness. He was living in a luxurious place until now, and went to the desert in order to learn Torah. (Midrash)

 

3)Q. a)The Torah says that “Aharon and the Elders of Bnei Yisrael came to eat with Yitro, before Hashem.” Why does it say “before Hashem?” b) What is the reward for eating at a wedding and helping to make more happiness at the party?

A. a)The Gemara (Masechet Berachot 64a) explains that anyone who enjoys a meal together with a Torah Scholar it is as if he is enjoying the presence of Hashem. b)Anyone who has enjoyment at a wedding is rewarded by receiving enjoyment from the Torah (Berachot 6b).

 

4)Q. How many commandments are there in the Ten Commandments?

A. “Ten Commandments” is a poor translation. They are 10 proclamations. However, there are actually 14 commandments according to the Sefer Hachinuch, and Rambam counts 15 (14 is the first set and another one in the second set).

 

5)Q. How did the encampment at Mt. Sinai differ from other encampments in the desert?

A. According to the Midrash the people were united “like one man with one heart”. All other encampments were made in dissension.

 

6)Q. Why does Hashem tell Moshe to tell “Bet Yaakob” (the house of Yaakob) and “Bnei Yisrael” (the children of Israel)?

A. Bet Yaakob are the Jewish women and Moshe must speak gently to them, whereas Bnei Yisrael refers to the men and he should speak harshly with them, and explain all the punishments for transgressing Hashem’s commandments. (Midrash)

 

7)Q. The eighth commandment is, “You shall not steal.” To which type of theft is the Torah referring and what is the penalty?

A. We are taught by our sages that in the Ten proclamations “You shall not steal” refers to kidnapping. The punishment for kidnapping is the death penalty. The prohibition against stealing material things is in parashat Kedoshim.

 

 

 

 

PROVERBES:

 

Si le poisson pleure, ses larmes sont emportées par l'eau

Quand parler en mal tu voudras, regarde-toi, tu te tairas.

On paie dans la vieillesse les sottises de sa jeunesse

Qui dort sur un tapis épais croit que l'hiver est clément

Faute d'aliments le feu, tout comme l'amour, s'éteint

La vie est une flamme éternelle et nous sommes les bûches destinées à l'alimenter

Qui n'enrichit pas son esprit se rouille, et demeure sot

Si l'on veut vivre heureux à deux, il faut savoir se séparer souvent et marcher parfois l'un sans l'autre

Il n'est rien de plus trompeur que de juger des hommes sur leur réputation

L'enseignement chasse l'ignorance, comme la nourriture chasse la faim

 

THE CHABBAT SMILE:

 

 

Two hunters are out in the woods when one of them collapses. He doesn't seem to be breathing and his eyes are glazed. The other guy whips out his phone and calls the emergency services. He gasps, "My friend is dead! What can I do?" The operator says, "Calm down. I can help. First, let's make sure he's dead." There is a silence; then a gun shot is heard. Back on the phone, the guy says, "OK, now what?"[4]

 

Q: In the Jewish doctrine, when does a fetus become a human? A: When it graduates from med school

 

Q: What happened when Moses had a headache? A: God gave him some tablets.

 

 

Ten Commandments This is a little known tale of how God came to give the Jews the Ten Commandments. God first went to the Egyptians and asked them if they would like a commandment. "What's a commandment?" they asked. "Well, it's like, THOU SHALT NOT COMMIT ADULTERY," replied God. The Egyptians thought about it and then said, "No way, that would ruin our weekends." So then God went to the Assyrians and asked them if they would like a commandment. They also asked, "What's a commandment?" "Well," said God, "It's like, THOU SHALT NOT STEAL." The Assyrians immediately replied, "No way. That would ruin our economy." So finally God went to the Jews and asked them if they wanted a commandment. They asked, "How much?" God said, "They're free." The Jews said, "Great! We'll take TEN!"
 

 

An income-tax form is like a laundry list - either way you lose your shirt.

 

 

CHABBAT CHALOM / MAGHEN ABRAHAM

David Hasson

 

 

 



 

 

 

 

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-943-6779514-943-6779-943-6779. David Hasson-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Sun, August 18 2019 17 Av 5779