M A Weekly Bulletin - PARACHAT MIKETS- CHABBAT 16 DECEMBRE 2017/ 28 KISLEV 5778

12/14/2017 04:50:18 PM

Dec14

M.A. WEEKLY

SHABBAT TIMES      THIS Past WEEK

Friday Night
Candle Lighting:3;53 pm

 

Shabbat Day
Shaharit - Minyan: 8:30a
Havdalah (end of shabbat): 5:02pm 

 


MABROUK!!!

To Michael Sidel

on

His HEBREW BIRTHDAY

MABROUK

Ad 120 ans

 

Hello/Bonjour [nickname_else_first_name],

 

 

 

 

PARACHAT MIKETS – 16 D/CEMBRE 2017/ 28 KISLEV 5778

CHABBAT MABARKHIM : ROCH HODECH TEVET :DIMANCHE ET LUNDI

NOUS ALLUMONS LES BOUGIES DE HANOUKAH AVANT CELLES DU CHABBAT

LA PARACHA EN BREF :

  1. de Joseph s’achève finalement lorsque Pharaon fait un songe : il est au bord du fleuve, sept vaches décharnées y dévorent sept vaches belles et grasses. Puis un second : sept épis de blé maigres et brûlés y avalent sept épis sains et pleins. Sur le conseil de l’échanson, Joseph est alors appelé auprès de Pharaon et interprète les deux rêves. Sept années d’abondance, annonce-t-il, seront suivies par sept années de famine. Joseph recommande que pendant les sept premières années le blé soit amassé et entreposé sous la possession du pharaon. Ce dernier le nomme alors gouverneur de toute l’Égypte. Joseph épouse Asnat, la fille de Potiphar, qui lui donne deux fils, Manassé et Ephraïm. La famine s’étend et on ne peut plus obtenir de nourriture qu’en Égypte. Jacob craignant pour Benjamin, il le garde auprès de lui. Ce sont donc les dix autres frères de Joseph qui descendent en Égypte pour y acheter du grain. Joseph les reconnaît (contrairement à eux) et les accuse d’être des espions : les frères protestent de leur bonne foi en évoquant leur père et leur jeune frère. Joseph leur demande de revenir avec Benjamin pour prouver la véracité de leurs propos. En attendant Chimone est retenu en gage. Sur le chemin du retour, ils découvrent que l’argent payé en échange du blé a été mystérieusement restitué. Jacob n’accepte le départ de Benjamin qu’après que Judah se soit porté garant de son retour. Cette fois, Joseph les reçoit avec affabilité, relâche Chimone et les invite à un dîner solennel dans son palais. Malgré son émotion, il continue de leur cacher son identité et fait mettre sa coupe d’argent dans le sac de Benjamin. Quand les frères prennent la route du retour le lendemain ils sont poursuivis, fouillés et arrêtés après la découverte de la coupe. Joseph refuse d’entendre les arguments de Judah : il laisse libre les dix frères et retiendra Benjamin qui sera son serviteur.

Bref rappel historique de Hanouka
La Judée, d'abord sous la domination perse, passa en 333 avant notre ère sous la domination des Grecs, dirigés par Alexandre le Grand. A la mort d'Alexandre le Grand, son empire fut divisé entre ses deux généraux, dont l'un dirigeait l'Egypte et l'autre la Syrie. La Judée, après une guerre de partage, finit par appartenir au royaume de Syrie où régnait la dynastie des Séleucides, descendants du général Séleucus.

Antiochus le méchant :

Antiochus IV Epiphane surnommé par les Juifs Epimane (le fou), monta sur le trône de Syrie en 175 avant notre ère. C'était un tyran, qui détestait la religion juive. Il voulut imposer l'unification de son royaume au moyen d'une religion et d'une culture unique : l'hellénisme.
Le culte juif fut interdit, les rouleaux de la Torah confisqués et brûlés. Le respect du Chabbat, la circoncision, la Cacherout furent interdits sous peine de mort. Les juifs étaient divisés. D'un côté les pieux appelés "hassidim", n'acceptèrent pas de se soumettre, aux règles dictées par Antiochus et continuèrent à étudier la Torah et à observer les Mitsvot malgré le danger d'être exécutés. D'un autre côté, il y avait les juifs hellénistes, favorables à une assimilation à la culture et à la religion grecques. Ils avaient abandonné la Torah et les pratiques religieuses et se passionnaient pour l'art et les jeux olympiques, qui avaient à l'époque un caractère idolâtre. Et enfin, on rencontrait des Juifs indécis, ne sachant s'il fallait suivre les "hassidim" ou les hellénistes
.

La révolte :
Dans le petit village de Modi-ine, non loin de Jérusalem, vivait un vieux prêtre Matityahou, père de cinq fils. Un jour, des soldats d'Antiochus arrivèrent à Modi-ine et construisirent un autel sur la place du marché. Ils invitèrent tous les juifs à venir offrir des sacrifices aux dieux grecs. Le Grand-Prêtre (Matityahou) prit la parole et dit "mes fils, mes frères et moi-même resterons fidèles à l'alliance de nos ancêtres". Malgré cela, un juif helléniste s'avança vers l'autel pour offrir un sacrifice. Matityahou se saisit de son épée et le tua sur place.
C'était le signe de la révolte. Les fils et les amis de Matityahou attaquèrent les officiers et les soldats grecs. Les juifs démolirent cet autel et se réfugièrent dans les montagnes autour de Jérusalem. Bientôt les juifs fidèles avec les juifs indécis rejoignirent Matityahou et ses fils dans la montagne; la révolte devint celle de tout le peuple juif de Judée.


Les Macabbis contre les Grecs : Avant de mourir, le Grand Prêtre réunit ses cinq fils : Yohanan, Chim'on, Eléazar Yonathan et Yéhouda et les encouragea à continuer le combat. Il nomma Yéhouda à la tête des armées. Celui-ci fut surnommé Yehouda Hamakabi (Makabi = marteau) à cause de son courage, car il frappait ses ennemis avec la force d'un marteau et aussi en raison du verset écrit sur son drapeau, dont les initiales forment ce mot et qui signifie "Qui t'égale parmi les forts, Dieu ?" Les soldats d'Antiochus, menés par Apolonius, Nicanor et Gorgias, tous des généraux de valeur à la tête d'une puissante armée, furent battus tour à tour.
Finalement Yehouda et ses hommes se rendirent à Jérusalem, qu'ils libérèrent en l'année 165 avant notre ère.

Le miracle :
Le Temple de Jérusalem était souillé par la présence d'idoles. Les compagnons de Yehouda Hamakabi nettoyèrent le Beth Hamikdach, le débarrassèrent de toutes les impuretés, de toutes les idoles, bâtirent un autel et le consacrèrent le 25 du mois de Kislev de l'année 3595 (selon le calendrier hébraïque). Ce fut l'inauguration du Temple, d'où le nom de la fête de Hanouka, fête de l'inauguration.
Hanouka signifie aussi "ils se reposèrent (de leurs ennemis) le 25".
Lorsqu'ils voulurent allumer la ménora (candélabre), ils ne trouvèrent qu'une fiole d'huile pure, portant le sceau du Cohen Gadol (Grand Prêtre) et qui ne pouvait durer qu'un jour.
Un miracle se produisit, elle brûla pendant 8 jours le temps de presser des olives et de fabriquer de l'huile pure.
Ce miracle de la fiole d'huile est à l'origine de l'allumage des lumières durant la fête de Hanouka : une bougie supplémentaire par jour pendant huit jours
.

.
QUESTIONS AND ANSWERS (OHR SAMEAH)

  1. What did the fat cows being eaten symbolize?
    41:4 - That all the joy of the plentiful years would be forgotten. (Not that the good years would provide food for the bad years.)
  2. How did Pharaoh's recollection of his dream differ from Nevuchadnetzar's recollection of his dream?
    41:8 - Pharaoh remembered the contents of his dream but didn't know its meaning. Nevuchadnetzar forgot even the contents of his dream.
  3. What was significant about the fact that Pharaoh dreamed repeatedly?
    41:32 - It showed that the seven good years would start immediately.
  4. What does "Tsafnat Panayach" mean?
    41:45 - He who explains things that are hidden and obscure.
  5. What happened to the Egyptians' grain that was stored in anticipation of the famine?
    41:55 - It rotted.
  6. What did Yosef require the Egyptians to do before he would sell them grain?
    41:55 - Become circumcised.
  7. Did Yaakov and his family still have food when he sent his sons to Egypt? If yes, why did he send them?
    42:1 - Yes, but he sent them because he did not want to cause envy in the eyes of those who did not have food.
  8. What prophetic significance lay in Yaakov's choice of the word "redu" — "descend" (and not "lechu" — "go")?
    42:2 - It hinted to the 210 years that the Jewish people would be in Egypt: The word "redu" has the numerical value of 210.
  9. Why does the verse say "Yosef's brothers" went down to Egypt (and not "Yaakov's sons")?
    42:3 - Because they regretted selling Yosef and planned to act as brothers by trying to find him and ransom him at any cost.
  10. When did Yosef know that his dreams were being fulfilled?
    42:9 - When his brothers bowed to him.

JEWISH QUOTES:

  1. don't speak because I have the power to speak; I speak because I don't have the power to remain silent.
  1. men need no recommendation and bad men it wouldn't help.

Above all, this country is our own. Nobody has to get up in the morning and worry what his neighbors think of him. Being a Jew is no problem here.

Golda Meir

  1. Jewish people, ever since David slew Goliath, have never considered youth as a barrier to leadership.

John Fitzgerald Kennedy

People often avoid making decisions out of fear of making a mistake. Actually the failure to make decisions is one of life's biggest mistakes.

 

A little child weighs on your knee, a big one on your heart. (Estonian)

Ask your enemy for counsel and do the reverse. http://fr.chabad.org/images/global/spacer.gif

 

Between bad company and loneliness, the latter is preferable. (Sephardic saying)

 

Don't enter the forest if you fear leaves.

He who flatters you is your enemy – who rebukes you is your friend.

If you ever need a helping hand you'll find one at the end of your arm.

LE SOURIRE DU CHABBAT

Un jeune homme annonce à sa mère qu'il est amoureux et qu'il souhaite se marier. Avec un sourire en coin, il lui dit :
- J'ai invité ma chérie et ses deux copines demain à prendre le thé à la maison. Je ne vais rien te dire, et tu essaieras de deviner laquelle des trois j'ai décidé d'épouser !
La mère accepte.
Le lendemain, il revient avec trois jolies filles. Ils passent au salon, discutent un bon moment, et finalement le jeune homme demande à sa mère :
- Alors maman, à ton avis, qui crois-tu que je compte épouser ?
- Celle du milieu.
- Waow, c'est super, tu as deviné !!! Comment as-tu fait ?

- Simple intuition, elle me tape déjà sur les nerfs...

----------------------------------------------------------

Sur une petite île perdue au milieu de l'océan, un homme barbu agite désespérément les bras en direction d'un bateau. Un passager demande au capitaine :
- Qui est-ce ?
- Aucune idée. On passe tous les ans devant son île et à chaque fois ça le rend fou et il s’excite

-------------------------------------------------------------

Dis, maman, un ange ça vole?
- Bien oui...
- Mais pourquoi, alors, la servante ne vole-t-elle pas?
- Pourquoi dis-tu ça?
- Parce que papa a appelé la servante mon ange...

- Attends demain, tu vas voir qu'elle va voler.

----------------------------------------------------------

 

Chabbat Chalom / Hanoukah Saméah, - Maghen Abraham

David Hasson

 

 

---------------------------------------------------------------------------

 

LIFECYCLE EVENTS

Celebrate a lifecycle event with us by sponsoring a Kiddouch

 

 

To unsubscribe to this newsletter / Pour se désabonner à ce bulletin -> [unsubscribe_link]   

CONGREGATION MAGHEN ABRAHAM

 

Contact Us

Maghen Abraham
POB 111, Succ Snowdon, Montreal,

H3X 3T3
4894 St-Kévin 
Montréal, Québec, Canada 
Tel: 514-737-3695 

macommunaute@maghenabraham.com

 
Sat, April 21 2018 6 Iyyar 5778